Plusieurs manifestations se déroulent actuellement contre la levée du programme de subvention pourtant nécessaire face à l’épuisement des réserves monétaires disponibles de la Banque du Liban qui les finançaient jusqu’à présent.

Dans la province du Hermel notamment, un rassemblement a lieu devant le sérail de la ville, tout comme place Elia à Saïda, alors que l’Armée Libanaise se déploie sur place. Les protestataires avaient commencé leurs rassemblements par une marche depuis la filiale locale de la Banque du Liban.

تسكير طريق #الهرمل احتجاجا على رفع الدعم #لبنان_ينتفض #أخبار_الساحة

Publiée par ‎أخبار الساحة‎ sur Mardi 8 décembre 2020

Pour l’heure, les autorités envisageraient le maintien des subventions à la farine nécessaire à la fabrication du pain – mais pas des pâtisseries – ou encore des médicaments pour les maladies chroniques. Les boulangers ont déjà réagi anticipant une hausse possible des prix après que le ministère de l’économie ait décidé de n’acheminer que la quantité de farine nécessaire à la fabrication seule du pain aux différents établissements. Les autorités libanaises accusent en effet certains marchands dont les boulangers d’avoir usé des stocks disponibles de blé pour des produits différents et non couvert par le programme de subvention, allant jusqu’à doubler leurs bénéfices au dépend de la population.

Des discussions seraient également en cours concernant le prix des carburants. Si le prix du diesel devrait être maintenu, le prix de l’essence sans plomb devrait augmenter devrait augmenter, passant de 25 000 LL environ pour le bidon de 20 litres à 40 000 LL, un prix déjà atteint par le passé en dépit des subventions.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.