Moins d'une minute de lecture

La Banque du Liban a publié une deuxième circulaire adressée aux banques et aux personnes désirant déposer des devises étrangères.

Ainsi, si une personne dépose une somme en dollars, elle pourrait alors retirer son équivalent au taux de 1507 LL/USD et non au taux dit du marché.

Pour l’heure, toujours, on ignore si elle concerne également les comptes dits « fresh money ». Cette mesure pourrait également favoriser le marché noir.

La Banque devrait, de son côté, déposer les coupures ainsi récoltées auprès de la Banque du Liban qui tente ainsi de reconstituer ses réserves monétaires largement impactées par le programme de subvention des marchandises de première nécessité, farine, médicaments ou encore carburants.

int573-1

Pour rappel, une importante pénurie de devises étrangères est apparu dès le début de l’été 2019,

Plus tôt dans la journée, la BDL avait publié une première circulaire permettant le retrait de fonds de comptes existant libellés en dollars pour l’équivalent en livre libanaise au taux dit du marché, soit 3900 LL/USD “sous réserve de consentement du déposant” et “selon les procédures et les limites approuvées par la banque concernée”. 

Cette décision reste cependant largement critiquée localement, les déposants préférant obtenir des billets verts en lieu et place de livres libanaises à un taux officiel qu’ils considèrent inférieurs aux taux réels désormais proches de ceux du marché noir, alors que 70% des dépôts sont actuellement en dollar. Les observateurs estiment ainsi que les banques libanaises pourraient bénéficier de cette mesure en empochant la différence. 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.