Cette étude traitera sur les conséquences de la récente dépression économique sur le licenciement massif de la masse salariale issue des industries touchées par la crise financière du Liban de 2019 : Un aperçu sur leur impact sur les décisions administratives affectant la motivation de la masse salariale: Première partie.

Une récente étude en collaboration avec plusieurs académiciens de LIU traitant sur la gestion des ressources humaines (GRH) est présentée. La GRH est très importante, surtout actuellement, avec la situation à laquelle le Liban est confronté depuis juillet 2019, et le monde depuis le confinement imposé par la pandémie du Covid 19,depuis mars 2020. (voir: l’article du Dr. Ken Rogoff).

Cependant, pour les détails de la crise économique induite par la maladie du Covid-19, une étude a été publiée par le Prof Ken Rogoff . Bien que de nombreuses institutions dans le monde aient des pratiques de GRH récentes, au Liban, nous les faisons toujours traditionnellement.

La présente étude a soulevé que des pratiques efficaces de GRH, dans de telles situations au Liban, ne sont pas observées dans tous les secteurs. À ce titre, plusieurs petits commerces, e/ou PMEs (petites ou moyennes entreprises), ainsi que certaines multinationales, ayant des bureaux au Liban, ont subi de graves déficits dans leurs chiffres d’affaires, avec une nette diminution du capital humain. Depuis l’été dernier, il y a, à peu près un an, et dans plusieurs industries une crise de licenciements massifs a été observée, tant dans le secteur privé que dans le secteur public. Cette crise est le résultat des effets de 30 ans de mauvaise gestion financière au Liban.

À ce titre, cette recherche reprend sur une autre qui a exploré les conséquences de la prise de décisions administratives sur la motivation des employés. Elle a clairement noté que toutes les décisions favorisant la réduction des effectifs, l’attrition, ou la productivité aux dépends du bien-être de la force salariale, causant leur démotivation. Comme leurs emploie ne sont plus sûrs, les employés ont indiqué de ne plus satisfaits de leur emploi. Par conséquent, cette situation a créé dans de nombreuses industries de graves pertes de productivité,www.worldbank.org .

De ce fait, cette étude explorera la relation que la crise financière libanaise actuelle, et la dépression économique induite par la pandémie du Covid 19 entretient avec la motivation, et comment elle affecte les licenciements). Le plan de McKinsey de 2018 et les données de la Banque Mondiale été clairs pour le Liban. Cependant, et suivant de nombreux articles sur le sujet, la politique monétaire concernant le taux de la parité de la livre libanaise face au dollar, proposée par la Banque du Liban (BDL), est l’une des causes principales des problèmes financiers que traverse le pays depuis de début des années 1990.

Alors que dans les entreprises où les pratiques de GRH tournaient autour du renforcement du moral des employés, de l’autonomisation de leur groupe de travail et de la création d’environnements de travail sûrs et sains, la productivité aurait augmenté. Ce fut le cas lorsque la masse salariale se sentait travailler dans un environnement sûr et familial où les efforts des employés étaient valorisés et reconnus. Depuis, d’autres moyens de maintenir la motivation des employés consistent à fournir des avantages sociaux et des compensations pas nécessairement financiers pour booster le moral de la force ouvrière. La figure 1, ci-dessous, présente la nature du rôle entre les décisions de licenciements avec la motivation des employés, ainsi que leurs relations.

Figure. 1: Lien établi entre les décisions managériales avec la motivation des employés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.