Chose non habituelle mais qui montre les craintes croissantes concernant la situation économique, le coordinateur spécial de l’ONU pour le Liban Jan Kubis s’est entretenu avec le gouverneur de la Banque du Liban (BDL) Riad Salamé pour aborder la question des mesures urgentes afin de colmater l’hémorragie induite par la crise politique et permettre au secteur bancaire de faire face aux pressions actuelles.

Selon Jan Kubis, la formation d’un gouvernement crédible et compétent pour regagner la confiance de la population et des partenaires internationaux reste prioritaire.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.