La succursale de la Banque du Liban à Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.
La succursale de la Banque du Liban à Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.

La parité de la livre libanaise reste stable après l’effondrement qui s’est produit la semaine dernière au marché noir, avec un taux de change à l’achat de 9 350 LL/USD et de 9 400 LL/USD à la vente sur fond de désaccord politique toujours plus accrus éloignant la possibilité de former prochainement un gouvernement.

Par ailleurs, les observateurs notent avec inquiétude que les réserves monétaires disponibles qui finançaient jusqu’à le programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité sont en voie d’épuisement, faisant craindre une hausse incontrôlée des prix sans qu’une solution ne soit pour l’heure trouvée.

Par ailleurs, ces mêmes experts notent que le délai stipulé par la BDL pour la hausse des fonds propres des établissements bancaires d’ici la fin du mois d’approche, alors que de nombreux établissements dont certains majeurs n’ont toujours pas annoncé leur mise en conformité avec les dernières directives de la banque centrale ce qui pourrait les amener à être liquidés.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.