Le Hezbollah confirme que des villageois ont intercepté un de ses camions

317

Le Hezbollah a confirmé par un communiqué que les habitants de la localité de Shwaya au Sud du Liban ont intercepté un de ses véhicules aux environs de 11h15. Ce véhicule aurait été à l’origine de tirs du mouvement chiite en représailles contre les bombardements aériens que l’état hébreu avait mené ce mardi.

Une unité de l’Armée Libanaise et des services de renseignement sont ensuite arrivés à Hasbaya pour confisquer ce camion qui comportait 31 roquettes dont 21 qui ont été tirées ce vendredi, la plupart ayant été interceptées par le Dôme de Fer.

Le Hezbollah a indiqué avoir agi pour préserver la sécurité des libanais et a mené cette opération contre des zones non habitées des fermes de Chébaa, une zone revendiquée à la fois par le Liban et Israël qui l’occupe actuellement.

Pour rappel, 3 roquettes ont été tirées depuis le Sud Liban vers la colonie israélienne de Kyriat Shémona ce mardi. Une seule de ses roquettes aurait atteint son objectif. Les forces israéliennes avaient alors tiré 92 obus en direction du Liban et procédé à des bombardements aériens dans la nuit de mardi à mercredi, une première depuis le conflit de juillet 2006. Des sources sécuritaires avaient alors accusé des groupes palestiniens d’être à l’origine de ces tirs en vue de provoquer un conflit entre le Hezbollah et Israël. Le Liban avait également annoncé souhaiter porter plainte contre Israël devant le conseil de sécurité de l’ONU.

Côté Israélien, on indique ne pas souhaiter d’escalade notant que le Hezbollah a tiré ses roquettes sur des zones inhabitées pour éviter toute escalade après avoir mené une série de tirs d’artillerie en direction du territoire libanais. D’importants survols de différentes régions libanaises dont le Sud du Liban, voire même du Kesrouan, se poursuivent cependant jusqu’à maintenant. Les autorités israéliennes menacent tout de fois et indiquent être prêtes au conflit ouvert si nécessaire.

Pour sa part, la FINUL qualifie la situation de sérieuse et appelle les parties prenantes à un cessez-le -feu, appelant la population à se réfugier dans des abris.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

1 COMMENTAIRE

  1. Kiriat Shmona est une ville et non une colonie. Hezbollah veut detourner les regards de la situation catastrophique du Liban? Sans le Hezbo l´Arabie Saudite et les émirats auraient prêté de l´argent, comme dans des autres fois.

Les commentaires sont fermés