Crédit photo le journal libanais Al Akhbar : « A Bas Riad le voleur. A bas le règne du Dollar ». Banderole des manifestants libanais Jeudi 24 octobre 2019 houspillant Riad Salameh, gouverneur de la Banque du Liban. «Riad, le voleur». A bas le règne de la Banque centrale libanaise et le Liban renaitra

L’association des Propriétaires d’Hôpitaux privé s au Liban au Liban annonce, par un communiqué, qu’à partir du 1er avril 2022, les employés des banques locales ainsi que ceux de la Banque du Liban ou les personnes liées devront payer les factures hospitalières en dollar ou en livre libanaise au taux du marché en raison des restrictions imposées par elles concernant le paiement des salaires du personnel hospitalier.

Le communiqué de l’association des hôpitaux privés:

Les hôpitaux connaissent des difficultés financières, notamment en termes de sécurisation des fonds en espèces, et ce que les importateurs de médicaments et de matériel médical et d’autres achats non médicaux de carburant, de nourriture et autres leur imposent de payer en espèces sous prétexte de la politique monétaire menée par les banques, qui à leur tour blâment les circulaires de la Banque du Liban, sachant que la plupart des recettes hospitalières se font soit par chèques, soit par virements bancaires, et que les espèces qui entrent dans les hôpitaux ne couvrent qu’une très faible partie. Les hôpitaux doivent par conséquent sécuriser la totalité ou la majeure partie des liquidités nécessaires pour payer ces frais dans les limites de retrait fixées par chaque banque.

Nous considérons cette mesure prise par les banques injuste et dangereuse car elle prive les employés hospitaliers de leur salaire, ce qui est totalement inacceptable et nous ne pouvons en aucun cas rester silencieux à ce sujet, surtout après que les différents magasins et supermarchés ont pris la décision de limiter l’acceptation des paiements soit 100% cash soit 50% cash.

En conséquence, les hôpitaux recourront, sous la contrainte, à l’application de la mesure suivante, à compter du 1/4/2022 : 
Tous les employés des banques et de la Banque du Liban, et ceux qui en ont la charge, seront dans l’obligation de procéder au paiement de leurs factures lors de toute admission en hospitalisation ou pour des prestations extérieures, en espèces en dollars ou son équivalent en livres libanaises, selon le prix du change en vigueur sur le marché et conformément aux tarifs en vigueur à l’hôpital, quel que soit le garant dont ils bénéficient, en prenant compte des conditions critiques cas pouvant mettre en danger la vie du patient. 
Les hôpitaux se voient contraints de prendre cette mesure afin de préserver les moyens de subsistance de leurs employés et de préserver la dignité de ceux qui sont restés et n’ont pas migré pour échapper à ce chaos meurtrier dans lequel patauge le pays.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.