La photographie publiée par le Haaretz montrant un avion israélien de type F35 survolant Beyrouth.
La photographie publiée par le Haaretz montrant un avion israélien de type F35 survolant Beyrouth.

Les autorités syriennes ont annoncé qu’un aéroport militaire dans la région de Homs a été pris pour cible par des missiles tirés par des avions israéliens, alors que l’espace aérien libanais était à nouveau violé par l’Armée de l’Air israélienne. Les autorités syriennes annoncent que les missiles lancés sur cet aéroport auraient été détruits.

Des avions de combats israéliens ont été aperçus volant à basse attitude dans les régions du Mont-Liban par de nombreux témoins. Ces derniers ont probablement tiré des missiles contre cet aéroport syrien Abda dans la région de Homs. Cet aéroport – où des militaires iraniens seraient stationnés – aurait déjà fait l’objet d’une attaque de la part de l’état hébreu en avril. Le Ministre Russe des Affaires Etrangères Sergey Lavrov avait alors estimé que cet action constituait « un grave développement. ». 

Cette information intervient alors que les autorités israéliennes ont révélé le 22 mai dernier que leur nouvel aéronef de type F35 avait survolé la capitale libanaise à la veille de l’élection du Président de la Chambre des Députés Nabih Berry. 

Lire également: Israël fait voler des F35 au dessus du Liban

Les sources militaires israéliennes sous couvert d’anonymat avaient mis en garde la Syrie contre l’utilisation d’armes de défense antiaériennes aujourd’hui. 

« Toutes les batteries qui tirent sur les avions israéliens seront détruites. Toutes les batteries qui ne tirent pas sur nous ne seront pas détruites », aurait indiqué un officier israélien. 

Ces survols constituent une violation de la une nouvelle violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU adoptée le 11 août 2006 à l’unanimité de ses membres et qui avait permis de conclure un accord de cessez-le-feu entre la branche militaire du Hezbollah et de ses alliés, le Liban et Israël. 

L’état hébreu accuse l’Iran d’établir des bases militaires en Syrie d’où pourrait être attaqué Israël. Suite à l’attaque par Tel Aviv de la base T4 et d’une base militaire iranienne située à proximité de Homs, les Gardiens de la Révolution avaient déjà tenté de mener des représailles contre des positions militaires israéliennes dans le Golan, le 9 mai 2018, entrainant une nouvelle opération militaire israélienne à l’encontre de 35 cibles situées en Syrie. 

Tel Aviv accuse l’Iran de fournir une aide logistique à la branche militaire du Hezbollah et estime devoir poursuivre ses survols des territoires libanais et syriens. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 COMMENTAIRE

  1. Une fois de plus,Israël a prouvé sa suprématie aérienne dans la région.Merci Israël.Merci les États-Unis.

Comments are closed.