Le Ministre des Affaires Sociales, Richard Kouyoumjian recevant une délégation de l'ONU sur l'égalité des Genres. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Ministre des Affaires Sociales, Richard Kouyoumjian recevant une délégation de l'ONU sur l'égalité des Genres. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Ministre des Affaires Sociales et membre des Forces Libanaises, Richard Kouyoumjian s’est exprimé sur les Ondes de la Voix du Liban pour indiqué qu’il présentera prochainement un projet concernant le retour des réfugiés syriens présents au Pays des Cèdres.

Il a cependant indiqué que les Forces Libanaises n’accepteront pas que le retour des réfugiés syriens puisse aboutir à la normalisation des relations libano-syriennes. Le Ministre a rappelé le rôle de Damas au Liban durant la guerre civile jusqu’à la fin de l’occupation syrienne en avril 2005.

Il a estimé que ce retour doit se faire dans les plus brefs délais, estimant que les informations rapportées par les médias stipulant que les Forces Libanaises sont opposées à ce retour sont fausses.

Le Ministre a déclaré que c’est le régime syrien qui refuse le retour des réfugiés syriens présents au Liban le conditionnant à une normalisation des relations entre les 2 pays.

Par conséquent, Richard Kouyoumjian présentera un projet pour faciliter ce retour.

Des propos qui interviennent en pleine polémique entre la Présidence, le Grand Sérail et les Forces Libanaises

Ces propos interviennent alors que de vifs échanges ont eu lieu au sein du gouvernement Hariri III lors d’une réunion du conseil qui s’est déroulée en la Présence du Président de la République.

La polémique a été causée par le Ministre en charge des réfugiés qui s’était rendu à Damas, il y a 2 semaines. Cette visite avait pour objectif de discuter du retour des réfugiés avec les autorités syriennes.

Le Président Michel Aoun avait alors réitéré son refus de voir le dossier du retour des réfugiés syriens présents au Liban être lié à une solution politique en Syrie alors que d’autres pays – sans les citer – discutent avec Damas. Il a notamment évoqué l’expérience libanaise en la matière avec les réfugiés palestiniens. Il a, par ailleurs estimé que l’ouverture de discussions avec Damas au sujet du retour des réfugiés syriens ne constituait pas une normalisation des relations entre les 2 pays.

Certains ont dénoncé cette visite comme le Courant du Futur du Premier Ministre Saad Hariri ou les Forces Libanaises y ont vu une tentative de normalisation des relations entre les 2 états.

D’autres comme le Ministre de la Défense Elias Bou Saab, membre du Parti Présidentiel a estimé nécessaire une communication directe entre le Liban et la Syrie à ce sujet.

Les Députés du Courant du Futur y ont également vu une violation des prérogatives du Premier Ministre, estimant qu’il s’agissait d’une violation de la politique de dissociation du Liban par rapport aux conflits régionaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.