Le Président du Parlement a dénoncé les incidents qui se sont déroulés hier entre communautés chiites et sunnites à Beyrouth mais également entre sympathisants des Forces Libanaises et du mouvement Amal et du Hezbollah à Ein Remmeneh.

Nabih Berri dénonce ainsi des incidents à caractère sectaire et religieux, maudissant ceux qui réveillent ce type de tension. La Président de la chambre condamne les insultes aux lieux saints, aux symboles et aux lieux sacrés islamiques et chrétiens, mais également les insultes qui auraient été formulées par certains membres de la communauté sunnite à la femme du prophète, Aisha.

Nabih Berri salue également “tous les efforts sincères déployés par les dirigeants politiques, spirituels, militaires et de sécurité à tous les niveaux pour mettre fin à la sédition”, appelant par ailleurs les politiciens, leaders d’opinion et médias libanais à faire preuve de sagesse et à éviter de nouveaux incidents.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.