Moins d'une minute de lecture

Le ministre des affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif a indiqué sur Twitter que la banque centrale iranienne a demandé une aide financière du Fonds Monétaire International (FMI) afin d’aider à combattre le coronavirus.

Ainsi, Téhéran demanderait accès à l’instrument de financement rapide (IFR) pour faire face aux conséquences de l’épidémie. Pour le moment, Téhéran annonce officiellement 9 000 cas atteints et 356 morts selon le bilan officiel, alors que des sources officieuses évoquent plus de 2 600 décès. Parmi les personnes touchées, se trouvent de hauts responsables iraniens.

Cette annonce intervient en pleine polémique au Liban portant sur l’assistance financière alors que l’économie libanaise fait face à un effondrement, avec une dette atteignant 91.68 milliards de dollars et un PIB en recul, passant de 55 milliards de dollars à 44 milliards de dollars. Parmi les personnes opposées à cette aide, le numéro II du Hezbollah, Cheikh Naïm Kassem qui avait estimé qu’elle serait assortie de conditions d’ordre politiques.

Par ailleurs, l’arrivée de personnes atteintes du coronavirus COVID 19 au Liban avait également déclenché une polémique, les autorités libanaises n’ayant annoncé la suspension des vols en provenance de Téhéran qu’hier.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

1 COMMENTAIRE

  1. OH QUE C’EST DROLE ! HAHAHAHAHA ! JE VOUDRAIS TELLEMENT VOIR LA TETE DE NASRALLAH( AU DEHORS & A L’INTERIEUR )…. AH LALA ! CELLE DE KASSEM AUSSI , ET BIEN SUR DES CHANTRES DE LA MOUMANAA

Comments are closed.