4 minutes à lire

Jean Haidar, franco-libanais vient de recevoir un certificat d’appréciation sur son parcours professionnel de la part de « Internationale Union of Arab Master Chefs ». Son restaurant « Le Cèdre » à Nice vient d’être, aussi, classé, par Traveller’s Choice, parmi les 10% des meilleures restaurant dans le monde :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Jean-Haidar-Travellers-Choice.jpg.

« Félicitations à Le Cèdre d’être un lauréat Traveller’s Choice. Chaque année nous épluchons les avis, les notes et les favoris des voyageurs du monde entier, et nous utilisons ces informations pour récompenser la crème de la crème. Vous faites partie d’un groupe exclusif, et nous souhaitons vous aider à célébrer (et à promouvoir) cette réussite majeure ».

Qui est Jean Haidar, ce libanais parti de rien et qui monte vers les étoiles ?

Diplômé de l’École hôtelière à Beyrouth en 1986, et après une expérience professionnelle en tant que second chef dans un restaurant français à Bagdad, Jean Haidar s’est installé en France en 1990.

Débute alors l’évasion des mille et une saveurs libanaises, et hissant le drapeau libanais, le bateau phénicien de Jean Haidar jette son ancre place de l’Etoile avec l’ouverture de son premier restaurant « Le Beyrouth » en l’an 2000 à Strasbourg, dans une belle atmosphère orientale.

Attiré par le soleil, et après dix-sept ans dans la restauration strasbourgeoise, il dépose ses valises à Nice et ouvre en mai 2017 son restaurant « Le Cèdre » (sur le boulevard Risso, 35 couverts) afin de faire découvrir ses spécialités et de partager son savoir-faire dans un cadre chic, moderne et raffiné. Depuis, tout est au rendez-vous pour faire passer un bon moment, autour d’un repas avec d’excellents vins libanais.

Lors d’un entretien téléphonique avec lui suite à sa certification d’appréciation sur son parcours professionnel, Jean Haidar a bien voulu me faire la confidence sur ses deux objectifs qui lui tenaient à cœur et qui ont motivé sa réussite :

Le premier objectif : « à mon arrivée en France, je souhaitais la réussite dans mon travail pour fonder une famille, subvenir à leurs besoins, permettre à mes enfants de faire des études et pouvoir m’intégrer dans la société française en tant qu’étranger libanais. Cet objectif a été atteint en 25 ans pendant la période à Strasbourg, en commençant par mon travail dans des restaurants jusqu’à l’ouverture de mon propre restaurant ».

– Deuxième objectif : « Mon arrivée à Nice a mis en place un nouvel objectif : Ouvrir le restaurant « Le Cèdre » dont mes priorités étaient de faire de la cuisine libanaise de manière semi-gastronomique et de garantir la suite de la carrière de mon fils, Anthony Haidar, diplômé aussi dans la restauration.

C’est pour cela que l’on a recouru à une décoratrice pour instaurer un cadre chic, cuisiner des plats traditionnels mais avec une touche de modernité et d’originalité, et revisité nos desserts libanais ; tout cela accompagné d’un service professionnel.

Le but étant de donner une autre idée sur la restauration libanaise. Avec beaucoup de travail, de sincérité et d’amour, je réussis enfin à donner un nom à mon restaurant à Nice. Au fur et à mesure des avis culinaires et appréciations positifs on a réussi à s’imposer comme une bonne adresse culinaire à Nice. Nous sommes devenus permis les meilleurs restaurants de la région sur la plupart des sites de réservations ».


Quant à moi, heureuse et fière de cette « succes story » qui nous réjouit tous en cette période morose, je tiens à rappeler que « Le Cèdre » https://www.restaurantlecedre-nice.fr/est déjà classé numéro 1 sur le plus grand site des réservations en France « La fourchette » (The Fork) sur toute la région du sud avec une note de 9,6/10, et parmi le Top 3 sur toute la France. Il est aussi numéro 1 sur le site de TripAdvisor, région de la Côte d’Azur.

Son restaurant « le Cèdre » est aussi certifié « Maison de qualité » par le groupe BEST GASTRONOMIE et nommé Ambassadeur du Liban pour la gastronomie en 2020.

L’équipe de Libnanews.com lui souhaite encore le meilleur.

Jinane Chaker-Sultani Milelli

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français