Le secrétaire d'état américain Mike Pompeo. Source Image: Wikipedia
Le secrétaire d'état américain Mike Pompeo. Source Image: Wikipedia
2 minutes à lire

Le secrétaire d’état américain Mike Pompeo a accusé le Hezbollah de vouloir miner les efforts de la France. Il estime ainsi que la tentative française pour régler la crise libanaise serait menacée par les armes du mouvement chiite.

Cette information intervient alors que le Président français en déplacement au Liban lors de la célébration du centenaire de la proclamation de l’état du Grand Liban avait reconnu qu’il fallait parler à l’aile politique du Hezbollah, qu’il considère comme représentant une partie de la population libanaise.

Emmanuel Macron s’est également engagé dans le dossier libanais, s’exprimant au nom de la communauté internationale pour exiger la formation d’un nouveau gouvernement dans les 2 semaines qui suivaient sa visite. Il s’était ainsi directement adressé au chef du bloc parlementaire du Hezbollah, une première pour un chef d’état avec le mouvement chiite, invitant ce dernier à se dissocier de l’Iran et à retirer ses hommes de Syrie.

Emmanuel Macron s’était également adressé au président américain Donald Trump, estimant que les sanctions américaines étaient improductives contre le mouvement chiite et impactait plutôt les alliés des occidentaux au Liban.

Cependant, les sanctions américaines qui ont visé le bras droit de Nabih Berri, dirigeant du mouvement Amal, l’ancien ministre des finances Ali Hassan Khalil ont amené le duo chiite à exiger le portefeuille des finances, amenant au blocage des négociations actuelles, à 2 jours de l’expiration du délai francais.

S’exprimant ainsi sur les ondes de France Inter, Mike Pompeo a ainsi déclaré que « les États-Unis ont assumé leur responsabilité pour empêcher l’Iran d’acheter des chars chinois et des systèmes de défense aérienne russes, et de vendre des armes au Hezbollah pour torpiller les efforts du président Macron au Liban », accusant par ailleurs le Hezbollah d’avoir provoqué des désastres au Liban.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.