Moins d'une minute de lecture

La résistance, branche militaire du Hezbollah, a annoncé avoir abattu un drone israélien au niveau de la localité libanaise d’Aita al-Shaab au sud du Liban.

Les débris de l’engin se trouveraient actuellement entre les mains des combattants du Hezbollah.

Pour l’heure, les autorités israéliennes indiquent, de leur côté, avoir perdu un aéronef. Le type de drone est pour le moment inconnu.

En septembre 2019, le Hezbollah avait déjà abattu un drone israélien, cette fois-ci au niveau de la localité de Ramyah, toujours au Sud du Liban. Cette opération intervenait alors que 2 drones israéliens piégés avaient alors visés la banlieue Sud de Beyrouth. S’exprimant à la suite de cet incident, le Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah avait jugé alors nécessaire de trouver une solution aux nombreuses violations de l’espace aérien libanais par les drones israéliens.

Pour sa part, Beyrouth estime que le survol de ses drones contrevient à la résolution 1701 du conseil de sécurité de l’ONU garantissant la souveraineté du Liban sur son espace aérien.

Cet incident s’est déroulé alors que devrait être renouvelé le mandat de la FINUL d’ici le 26 août, renouvellement qui est le sujet d’une nouvelle discorde entre Beyrouth, Tel Aviv et Washington. Ainsi, si le Liban souhaite un renouvellement du mandat de la FINUL sans modification de son mandat, les autorités israéliennes, soutenues par les Etats-Unis souhaiteraient que ces forces stationnées depuis 1978 au sud du Liban puissent perquisitionner des propriétés privées sans en avertir d’avance les autorités locales.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français