L'affiche du Film L'insulte de Ziad Doueiri
L'affiche du Film L'insulte de Ziad Doueiri

Après avoir défrayé la presse et les réseaux sociaux suite à la polémique enclenchée par sa convocation par un Tribunal Militaire en raison d’un déplacement en Israël pour le tournage du film, « l’attentat » (The Attack), Ziad Doueiri revient au devant de la scène avec la nomination ce mardi de son film « The Insult » pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Il fera face à 4 autres films également nominés dont le film suédois de Robin Oostlund et intitulé “The Square”, palme d’or à Cannes, mais également à “On Body and Soul » du Hongrois Elidiko Enidi, titulaire de l’Ours d’Or du Festival de Berlin, du film russe d’Andrey Zvyagintsev intitulé “Loveless” qui a déjà gagné le prix du Jury de Cannes et du film du chilien Sebastian Lelio, “A Fantastic Woman”, vainqueur de l’Ours d’argent du Festival de Berlin. La concurrence sera donc rude.

Ziad Doueiri a commencé sa carrière cinématographique comme assistant à la caméra pour Quentin Tarantino pour les films Jackie Brown, Une nuit en enfer(From Dusk Till Dawn), Pulp Fiction et Reservoir Dogs avant de se faire connaitre par son film West Beirut en 1998.

The Insult, coécrit par Ziad Doueiri et Joëlle Touma, est l’histoire d’un conflit entre un maronite appartenant aux Forces Libanaises dont le personnage est joué par Adel Karem et un réfugié palestinien Kamel Bacha qui joue le rôle d’un contremaitre d’un chantier de rénovation d’un appartement voisin. La situation entre les 2 hommes s’aggravera avec le conflit sous-jacent entre Palestiniens et Libanais.
Kamal Bacha avait déjà précédemment reçu le prix du meilleur acteur au Festival International de Venise en août 2017.

Son oeuvre a, part ailleurs, déjà gagné divers prix dans des festivals internationaux.

« Génie » pour les uns, « collaborateur avec Israël » pour les autres, Ziad Doueiri avait été brièvement détenu à son arrivée à l’aéroport international de Beyrouth au sujet du tournage avec des acteurs israéliens de son film « L’Attentat ». Il a été libéré suite à son auditions par le Tribunal Militaire. Autre revanche, son film « L’insulte » a été proposé par le Ministre de la Culture comme candidat du Liban aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.
Pour rappel, le Liban et Israël étant techniquement en guerre depuis 1948, il est interdit aux ressortissants libanais de se rendre en Israël.

La cérémonie des Oscars se tiendra le 4 mars prochain à Los Angeles aux USA.