La rencontre Aoun/Mikati se serait déroulée dans une atmosphère décrite comme positive, les discussions s’étant portés sur l’identité des prochains ministres qui composeraient le gouvernement Mikati III.

À l’issue de la rencontre, le premier ministre désigné a indiqué qu’il existait cependant un certain nombre de différends encore à résoudre mais qu’un gouvernement pourrait être prochainement annoncé sans spécifier de délais.

Pour l’heure, certaines sources proches du dossier indiquent que Sleiman Franjieh aurait accepté de n’obtenir que 2 ministres et non le ministère de l’énergie et des ressources hydrauliques qu’il convoitait précédemment. Ce dernier sera attribué au quota de la présidence de la république.

Par ailleurs, le chef de l’état aurait accepté de ne pas recevoir le ministère de l’intérieur qui sera attribué à la communauté sunnite contre son maintien au ministère de la justice.

Un des obstacles actuels se situera sur l’attribution du ministère des finances pour l’heure dévolu à la demande du president de la chambre à Youssef Khalil. Ce dernier, directeur des opérations bancaires de la Banque du Liban, ferait également l’objet d’un véto du chef de l’état qui souligne pour sa part, que son action fait l’objet d’une enquête menée dans le cadre de l’audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban par le cabinet Alvarez & Marsal. Cet audit est considéré comme l’une des conditions sine qua non à l’obtention de l’aide internationale nécessaire à la relance de l’activité économique du pays des cèdres, confrontée à une crise économique et financière majeure avec des pertes du secteur bancaire public et privé estimées à plus de 100 milliards de dollars.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն