Algérie: Amnesty, RSF, Plenel, et leurs médias en ligne de bataille sous l’étendard «liberté d’expression» ! par Amar Djerrad

158

Amnesty international a diffusé une vidéo intitulée «des journalistes du monde entier appellent à la libération de K. Drareni » dans laquelle apparaissent des personnes «exigeant, sans condition», chacun dans sa langue, sa libération « immédiate » tout en fustigeant les autorités algériennes !

Les autorités justifient cela par «des faits graves condamnables par la loi», Amnesty et RSF considèrent qu’elle est « illégale, touchant la libre d’expression».

Sous cette vidéo des internautes ont exprimé leur point de vue, plutôt en faveur des autorités algériennes ! Ce qui n’a pas plu à «Amnesty international» qui a décidé de «désactiver» carrément les commentaires. 

Ces journalistes qui se sont prêtés à cette mascarade sont-ils au fait de la situation ? Connaissent-ils le dossier avant de s’engager ? Savent-ils que cette action, en faveur d’une seule personne, est impertinemment sélective ? Sont-ils informés qu’il y a 4 ou 5 autres que leurs soutiens classent aussi dans la même case « liberté d’expression » ? En se focalisant de façon aussi discriminatoire sur une seule personne, avec un tel chahut, n’ont-ils pas d’autres visées que ce prétexte de « liberté d’expression ? Est-ce des personnes «choisies » à l’image de « l’émigration choisie » selon l’utilité ? Cela suscite curiosité, non ?

Cette vidéo s’ouvre avec Edwy Plenel et se ferme avec Edwy Plenel ! Ils disent «du monde entier» alors que l’on devine qu’ils résident en Europe en particulier en France ! Parmi les intervenants on trouve entre la France l’Italie et l’Espagne, des africains du Soudan, du Tchad, du Togo, du Niger, de Sierra Léone, du Zimbabwe et des arabes de Jordanie, de Bahreïn, du Maroc, des Algériens de France, un argentin et deux Coréens du sud ! En tout « 24 » personnes au lieu de 29, car 5 sont en double ! Il y a donc tripatouillage !

Une «action-cinéma», criée dans la langue de chacun, montée certainement « en laboratoire » par Plenel et ses amis pour lui donner un semblant de «réaction internationale» !

Ils interviennent pour tenter de faire libérer, par des pressions sur la justice et sur les autorités et non par la force de la justice ?

En agissant avec ce mépris, ils se prennent pour quels néo-colons de «républiques» liges pour «exiger immédiatement et sans conditions» sans passer par la justice en conformité avec les lois algériennes et internationales ! Sont-ils aussi forts qu’ils ne le croient, sachant qu’aucun pays au monde «démocratique», «totalitaire» ou «despotique» ne cède à ce genre de pression outrageante quelle que soit la conséquence ! L’Algérie est un pays indépendant, avec une justice souveraine et ce n’est pas un quidam comme Plenel et une poignée de suivistes insolents qui vont changer son processus historique ! Elle est connue pour n’avoir jamais cédé à aucun chantage et aucune des pressions quelles qu’elles soient !

Qu’ils se renseignent, avant d’acquiescer, sur les douteuses accointances d’Edwy Plenel, d’Amnesty et de RSF avec les lobbies politico-financiers ! Ils ont cédé naïvement parce que des «patrons» l’ont exigé ! Ils acceptent de mentir parce qu’ils ne sont pas libre leurs écrits, de leur signature et même de leur visage qu’ils prêtent à la caméra ! Ils s’affichent «voix de patrons et de meneurs » qu’ils ne connaissent certainement pas ! En fait, un piètre jeu de rôle d’un groupuscule dérouté, une tromperie pour mieux cacher de crasses intentions !

Nous ne sommes pas là, bien-sûr, pour juger ou donner notre avis sur des faits qui relèvent des compétences de la justice, mais de dévoiler au travers de ces ingérences, dissimulations et combines d’autres desseins malsains loin de cette « liberté d’expression » qui n’est qu’un faux semblant pour mieux duper!

Toutes les personnes, de n’importe quel pays, misent en examen répondent elles-mêmes, ou par leurs avocats, des faits dont-elles sont incriminée en présentant les arguments et preuves appropriés pour prouver leur innocence. Elles ont les moyens, l’intelligence et les lois de leur pays ! Elles n’ont aucunement besoin de ce genre «pseudo-justiciers», mal inspirés !

Quand on observe leurs manières d’intervenir effrontées, pernicieuses et vexantes, il ne faut pas s’étonner de l’échec assuré et des réactions accablantes souvent tranchantes sur les réseaux sociaux qui ne lésinent pas sur les détails à cause précisément de ces milieux qui prétendent rendre justice eux-mêmes par sentiment de mépris plein d’arrogance ! Edwy Plenel est de ces milieux ! Il apparaît meneur chargé de cette propagande ; sûrement non sans contrepartie ! Combien de fois ces mêmes milieux ont contribué à des stratégies de « printanisation » pour déstabiliser des pays et l’Algérie reste un objectif ! Les services de sécurité algériens ne cessaient de mettre en garde sur des « incursions » dans le « hirak » afin de l’instrumentaliser pour y introduire d’autres revendications afin de le dévier vers la « printanisation » de l’Algérie ! Allez savoir avec qui et comment si ce par la justice qui instruit à charge et à décharge !

Les Algériens ont appris que quand il y a des « campagnes », initiées depuis l’étranger, c’est qu’il y a tromperie ! Elles viennent dans le sillage des actions organisées hors ou en Algérie sous forme de pétitions, communiqués par des journalistes ou des « collectifs de défense » sachant bien que les choses se passent dans les tribunaux ! Cela reste des actions algériennes légales, se déroulant en Algérie et entrant dans le principe de la liberté d’expression et de pensée ! 

Ces «journalistes» de la vidéo se sont ingérés, sur commande, dans une affaire de justice d’un pays souverain ! Il n’est pas normal que l’on veuille prétendre aider quelqu’un, poursuivi en  justice, en utilisant des qualificatifs vexants envers les gouvernants et la Justice comme «relâcher immédiatement », « sans conditions », « pouvoir illégitime », « digne des dictatures » et autres !  Est-ce des choses raisonnables, sages et « diplomatiques » qui aident ou incitent à la clémence, si elle était possible ? Ces « milieux » et « organismes » sont en fait des fossoyeurs qui accablent plus qu’ils n’assistent ! Ils vivent aux dépens, du malheur, de ceux qu’ils manipulent, en faisant en sorte que leur malheur dure le plus tard possible !

Enfin tout cela, entre bien dans ces stratégies revues et corrigées, selon les opportunités, hostiles à l’Algérie depuis toujours visant à en faire une contrée vassale utile à l’exemple de ce que l’on appelle indignement « républiques bananières ». Ce qu’elle ne deviendra jamais au vu de son Histoire et de sa culture !

Il faut retenir que ces prétendants « justiciers » de pacotille n’ont jamais aidé, assisté et apporté quoi que ce soit d’utile et d’honorable à qui que ce soit. Ils vivent du malheur des autres par opportunisme si ce n’est pas eux qui le suscitent !

Le salut est dans la justice par l’application rigoureuses des lois et non dans leurs négligences ou défiances que souhaitent les provocateurs et manipulateurs ! Alors laissons donc la justice suivre son cours ! Elle le fera en son âme et conscience en conformité avec la loi et son esprit ! Toutes autres actions, qui sortent de la légalité ou de la raison, agitées et tapageuses, n’auront aucun impact !

 Amar Djerrad

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

2 Commentaires

  1. Le genre de soutien dont bénéficie Drareni
    —–
    Ma lettre à Salah LEBDIOUI, ambassadeur d’Algérie en France
    Excellence,
    Je me permets d’attirer votre attention sur la situation de Monsieur Khaled Drareni.
    Après le procès très controversé de Monsieur Karim Tabbou, la chambre d’accusation de la cour d’Alger a annulé, hier mercredi 25 mars, le contrôle judiciaire du journaliste Khaled Drareni et annoncé qu’il est en détention préventive.
    Il est poursuivi pour incitation à attroupement non armé et atteinte à l’intégrité du territoire national alors qu’il ne faisait que couvrir une manifestation pacifique en sa qualité de journaliste indépendant, correspondant de RSF et de TV5 Monde.
    C’est pourquoi son arrestation a choqué de nombreux acteurs, dans le monde et en Algérie, dont la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH). Tous demandent sa libération.
    Cette réprobation est d’autant plus grande que cette arrestation se déroule dans un contexte de pandémie qui nécessite la mobilisation de toutes et de tous partout dans le monde.
    Pour toutes ces raisons je ne peux que partager la demande de mise en liberté de Monsieur Khaled Drareni et de tous ceux qui, en Algérie comme ailleurs, font l’objet de poursuites liées à la mise en œuvre pacifique de leur liberté d’expression.
    Je vous serais reconnaissant, Excellence, de bien vouloir transmettre ma lettre aux autorités de votre pays.
    Je vous prie d’agréer, Excellence, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

    Pierre Laurent
    Sénateur de Paris
    Vice-Président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

  2. 03 commentaires relevés sur un site algérien
    _________
    Commentaire d’un certain « Hani »…..
    Il est correspondant à tv5 monde…pourquoi tv5 monde utilise un activiste politique comme correspondant ? D’ailleurs il n’y a qu’en Algérie où le correspondant est un indigène, en Tunisie ou au Maroc par exemple se sont des françaises pures souches ; je ne crois pas que se soit innocent d’arrières pensés politiques surtout de la part de l’ancien colonisateur, ennemi ancestrale du peuple Algérien. Je pense qu’ils l’ont utilisé, et qu’il s’est senti au-dessus du régime en pensant, à tort, qu’ils n’oseraient pas l’inculper, comme si c’était un diplomate ou un ressortissant étranger, mais ce n’est qu’un simple journaliste.
    —–
    Il s’est rendu dans une ambassade juste pour une visite de courtoisie !!!! Heureusement que le ridicule ne tue pas pour ces avocats, c’est prendre des gens pour des cons en plus son que Mr le Président cite son nom ils ont su qu’il s’agit de drareni !!!!! Voilà le genre de pseudo journaliste traître, j’espère qu’il en prendra un maximum.

    Finalement le hirak a été infiltré. Qu’est-il allé faire à l’ambassade cet idiot. Le génome de la « harka » et « harkis » subsiste encore. Aux états unis c’est direct la chaise électrique.
    Modifier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.