Le député Jamil Sayyed. Crédit Photo: Parlement Libanais
Le député Jamil Sayyed. Crédit Photo: Parlement Libanais
Moins d'une minute de lecture

L’ancien chef de la Sûreté le député Jamil el-Sayyed s’en est pris ce soir au Président du Parlement Nabih Berri.

Jamil Sayyed a affirmé que le Hezbollah n’exerce aucune pression sur Nabih Berri pour l’obtention du ministère des Finances, contrairement à ce qu’aurait assuré le président de la Chambre à Emmanuel Macron qui s’en est alors pris au mouvement chiite lors de son allocution hier.

Le Hezbollah, a-t-il dit, est cependant solidaire avec le mouvement Amal de Nabih Berri.

Il s’est dit opposé à une participation du Hezbollah – dont il est un allié – au gouvernement car il estime que celui-ci n’a pas besoin de ministères pour le protéger, pas même le ministère des Finances qui, depuis la fin de la guerre, a plutôt servi à organiser un marchandage entre partis politiques.

Enfin, Jamil el-Sayyed a assuré que le Hezbollah soutient l’initiative du Président français Emmanuel Macron.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.