La livre libanaise maintient une parité en dessous des 8000 LL/USD ce matin au marché noir, avec un taux de change à l’achat de 7 700 LL/USD et à la vente de 8000 LL/USD.

Pour l’heure, les banques libanaises sont désormais montrées du doigt par certaines sources au niveau international.

Ainsi, les voix qui indiquent que le plan du gouvernement, base des négociations avec le FMI, est le seul valide. Ces mêmes sources estiment que les établissements financiers et surtout leurs actionnaires qui comptent de nombreux membres du parlement et des ex-ministres refusent d’assumer les pertes du secteur financier qui avait bénéficié durant de nombreuses années d’importants taux d’intérêts liés à la dette publique.

Ces sources font donc porter les difficultés des négociations actuelles sur les représentants des banques libanaises.

Hier, la Banque du Liban a annoncé la création du comité en charge de restructurer le secteur financier, suite à l’échec de nombreuses banques dont certaines banques majeures à hausser leurs capitaux. Il s’agira donc de fusionner voire de liquider ces établissements.

Les experts notent qu’il serait difficile pour l’heure de fusionner ces établissements, suite à un affaiblissement du secteur financier, par ailleurs confronté à l’état de défaut de paiement de l’état dont elles détiennent de nombreuses obligations locales, en livre libanaise, et internationales ou Eurobonds.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.