Déjà confrontée à des retards pour payer les salaires – en dollar – de ses employés étrangers qui constituent l’ossature principale de sa masse salariale, la société RAMCO a lancé un appel à la population libanaise également confrontée à la crise économique.

Ainsi, à l’issue d’une réunion avec la ministre du travail, Lamia Yammine, RAMCO a publié un communiqué faisant part de son besoin en travailleurs libanais pour le ramassage des ordures de Beyrouth du Metn et du Kesrouan. Il s’agit d’encourager le travail local et de créer des opportunités d’embauche au Liban même, souligne la compagnie, qui invite tous ceux qui le souhaitent à venir et à remplir les formulaires d’embauche.

Pour rappel, 50% de la population active serait actuellement au chômage. Par ailleurs, 55% de la population libanaise vivrait actuellement en-dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins de 6 dollars par jour alors que la parité de la livre libanaise s’est effondrée par rapport au dollar, passant de 1507.5 LL/USD l’année dernière à plus de 9000 LL/USD la semaine dernière au marché noir.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.