Le logo du quotidien Al Akhbar
Le logo du quotidien Al Akhbar

Face à la crise économique, le commandement de l’Armée Libanaise général Joseph Aoun aurait évoqué la constitution d’un fond financier d’aide lors de sa visite auprès des autorités américaines, alors que 2 000 à 3 000 militaires auraient déserté les rangs.

Il s’agirait donc de compléter l’aide logistique américaine par une aide financière à hauteur de 80 millions de dollars, équivalent à 100 USD par militaire sur un an en totalité dont 67 millions de dollars des Etats-Unis, précise le quotidien Al Akhbar, ce à quoi Washington aurait répondu favorablement à condition que celle-ci soit placée sous le contrôle des Nations Unies, cela pour contourner les procédures interdisant le paiement en espèce les soldats d’une armée étrangère.

Les fonds seront principalement destinés à financer les salaires des militaires, bien que certaines interrogations tournent autour du fait de savoir qu’une partie pourrait encore être destinée à financer les Forces de Sécurité Intérieure.

En contrepartie, l’Armée Libanaise se serait engagée à mettre en oeuvre le déploiement de 15 000 militaires au Sud du Litani contre 6 000 actuellement en raison des circonstances et cela conformément à la résolution 1701 du conseil de sécurité de l’ONU.

Par ailleurs, l’institution militaire devrait empêcher à ce que des réfugiés palestiniens ou syriens puissent entrer illégalement en Europe.

Enfin, face à la crise économique, l’Armée Libanaise sera à charge d’assurer et à empêcher toute déstabilisation de la situation sécuritaire.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom