À l’occasion de la commémoration de la fin de l’offensive militaire contre Daesh lors de l’opération Fajr al Jouroud dans les hauteurs de la localité d’Aarsal, l’Armée Libanaise a publié un communiqué saluant les martyrs de l’institution militaire.

L’armée Libanaise indique également être vigilante face à une possible ré-émergence des mouvements terroristes au Liban en raison de la crise économique et de son impact sur la sécurité du Pays.

140 Kilomètres carrés étaient occupés par Daesh entre 2014 et 2017, lorsque cette organisation terroriste a brièvement  envahi la localité d’Ersal avec Al Nosra, enlevant 9 militaires libanais.

Le 30 août 2014 déjà, le groupe terroriste Daesh avait décapité un soldat libanais de confession sunnite et originaire du Nord Liban, Ali al-Sayyed, accusé d’avoir tenté de fuir les geôles du mouvement. La macabre mise en scène de cette execution avait été suivie par l’une des dernières preuves de vie des 9 autres militaires suppliant qu’on épargne leur vie et exigeant le retrait du Hezbollah du théâtre d’opération syrien.

Cette opération militaire qui a par ailleurs fait 7 morts, a permis la découverte des 9 dépouilles des militaires libanais.

Cette découverte a provoqué une vive polémique au Liban, le responsable de la Sureté Générale Abbas Ibrahim ayant révélé que les autorités gouvernementales avait été informées du décès probable des 9 militaires depuis février 2015. Ces propos ont été confirmé par le Premier Ministre Saad Hariri qui avait indiqué que l’opération Aube du Jurd avait été remise depuis 2015 en raison de calculs politiques et de craintes de voir apparaitre des dissensions confessionnelles, certains responsables politiques et religieux sunnites mettant en garde contre toute opération visant l’organisation terroriste au Liban.

De son côté, le Président de la République Michel Aoun a appelé au lancement d’une commission d’enquête – dont on est sans nouvelle jusqu’à maintenant – pour faire la lumière sur les circonstances ayant amené au fiasco institutionnel qui a abouti à ces assassinats.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն