Devant une délégation des Lions Clubs International, le Président de la République, le général Michel Aoun, a condamné les “campagnes systématiques fondées sur le mensonge et visant à assassinat politique”, se déclarant déterminé à “d’apporter les changements nécessaires, quels que soient les défis”.

Il estime ainsi que les crises actuelles, allusion à l’audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban dont le gouverneur est proche de l’ancien premier ministre Saad Hariri et des dirigeants des banques libanaises parmi lesquels figurent également des dirigeants politiques, aux crises politiques liées à l’enquête de l’explosion du Port de Beyrouth où sont accusés d’anciens ministres proches du président de la chambre des députés Nabih Berri ou encore diplomatiques avec l’Arabie saoudite avec l’implication du ministre de l’information Georges Cordahi comme étant fabriquées afin d’éviter l’obtention de résultats tangibles et la mise en place des réformes jugées nécessaires au sauvetage économique du Pays des Cèdres.

“L’audit judiciaire est mon devoir et cela m’a coûté beaucoup de temps et d’efforts et une confrontation contre les obstructeurs”, note le chef de l’état.

Cette déclaration intervient alors qu’une réunion précédente avait réuni, outre le chef de l’état, le ministre des Finances Youssef Khalil et le gouverneur de la Banque centrale Riad Salameh, en présence de son conseiller Salim Jreissati. Elle a porté sur les rumeurs faisant état d’un retrait prochain du cabinet Alvarez & Marsal de la procédure d’audit de la BdL, un préalable nécessaire à la relance des négociations avec le Fonds Monétaire International et par conséquent au déblocage de l’aide de la communauté internationale face à la crise économique.

Le général Aoun a ainsi appelé à ce que la Banque du Liban accorde un accès total aux données et documents exigées par le cabinet Alvarez & Marsal afin que soit publié un rapport préliminaire d’ici 12 semaines, conformément au contrat signé et alors que le délai de levée du secret bancaire voté par le parlement devrait s’achever fin de l’année.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.