La livre libanaise était relativement stable – voire même en légère appréciation – face au dollar au marché noir en ce début de matinée.

Cependant, le marché n’a pas encore pris en compte la suspension des négociations avec le Fonds Monétaire International qui vient d’être annoncé par le Ministre des Finances.

La parité de la livre libanaise face au dollar au marché noir était ainsi de 9 000 LL/USD à l’achat et de 9 400 LL/USD à la vente.
Il était de 9 500 LL/USD à l’achat et à 9 800 LL/USD à la vente hier, son plus bas historique.

Les autorités libanaises ont indiqué vouloir déconnecter le pouvoir d’achat par rapport à la parité au marché noir, lors d’une session du gouvernement qui s’est déroulée au Grand Sérail ce jeudi en présence du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé et du Président de l’Association des Banques du Liban Salim Sfeir. Ce dernier a indiqué que les banques libanaises pourraient prochainement distribuer des dollars afin d’affaiblir le marché noir, ce qui est un des facteurs prépondérants à la baisse actuelle et qui était une mesure conseillée par les experts depuis plusieurs semaines.

Ces mêmes experts soulignent que la montée du dollar face à la livre libanaise pourrait intervenir dans un climat où l’ABL souhaitait faire pression sur le gouvernement Hassan Diab, voire même le faire tomber, puisque les actionnaires actuels des banques refusent tout wipe-out, comme prévu par le plan de sauvetage de l’économie libanaise, lourdement impactée par la crise économique.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.