Les logos du Courant du Futur et du Courant Patriotique Libre
Les logos du Courant du Futur et du Courant Patriotique Libre

Après l’attaque verbale de l’ancien premier ministre Saad Hariri à l’encontre du Président de la République, le Courant Patriotique Libre réplique, accusant les propriétaires des lieux où s’est déroulé le drame qui a mené à la mort de 28 personnes d’être liés au Courant du Futur.

Ils accusent également le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, d’en être responsable suite de sa décision controversée de mettre fin aux subventions au carburant.

Depuis le matin, le mouvement al-Mustaqbal profite du sang et lance une campagne pour accuser le CPL du drame, sans avoir pas besoin d’une enquête. Cependant, le propriétaire des lieux est connu pour sa proximité avec le mouvement al-Mustaqbal et pour son soutien à l’un de ses députés, Tarek al-Merehb. (…) e propriétaires des citernes sont également connus. Il est détenu depuis deux mois pour contrebande. Sa relation avec les deux députés de Mustaqbal, Walid al-Baarini et Mohammed Suleiman, est bien connue

Le communiqué du Courant Patriotique Libre.

Le CPL accuse ainsi le Courant du Futur de souhaiter “comme d’habitude” exploiter politiquement le sang en accusant le Président de la République, le CPL et ses représentants qui n’ont aucun lieu avec ce dossier.

Ils soulignent également que Saad Hariri s’était rendu au port de Beyrouth peut avant le drame d’août 2020 avant d’appeler le gouverneur de la Banque du Liban, désigné comme responsable de la crise des carburants à démissionner.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն