Fraude sur le Budget: Alain Bifani règle ses comptes avec Fouad Saniora

0
319

Le Directeur Général du Ministère des Finances, Alain Bifani, s’est exprimé au sujet des accusations qui visent son institution après les déclarations de l’Ancien Premier Ministre Fouad Saniora qui l’avait indirectement mis en cause lors de sa conférence de presse.

Fouad Saniora, secrétaire d’état aux finances publiques puis ministre des finances de 1993 à 1997 puis Premier Ministre de 2005 à 2009, avait alors tenté de faire porter la responsabilité de mauvaise gestion des comptes publics au haut fonctionnaire, nommant son responsable, Alain Bifani, suite au dépôt de documents par le député Hassan Fadlallah auprès du Procureur financier, le juge Ali Ibrahim, au sujet d’irrégularités lors qu’il était aux affaires.

Fouad Saniora a également estimé que ces accusations sont d’ordre politiques. Selon lui, le Hezbollah essaye ainsi de régler ses comptes. Cette affaire a depuis pris une tournure même communautaire, le Mufti de la République ayant estimé que toucher à Fouad Saniora équivaut à franchir une ligne rouge.

Voir la conférence de presse du Directeur Général du Ministère des Finances

Alain Bifani

Alain Bifani occupe occupe la fonction de Directeur Général du Ministère des Finances depuis 2000.

Ce dernier estime qu’il s’agit là d' »une entreprise de brouillage et de falsification de la vérité sur notre travail » visant à faire porter la responsabilité de la disparition de 11 milliards de dollars à l’institution qu’il dirige.

Alain Bifani accuse indirectement l’ancien premier ministre d’avoir voulu l’éloigner en essayant de faire nommer un de ses proches, d’avoir voulu faire supprimer son poste ou encore de ne pas avoir accepté de reconstituer les comptes publics durant les périodes incriminées.

Le Directeur Général du Ministère des Finances indique avoir fait l’objet même de pressions politiques en vue d’empêcher de reconstituer les comptes publics.

Il estime également que la reconstitution de ces comptes aujourd’hui tient lieu d’un exploit du ministère des Finances et son administration.

Pour rappel, le Ministre des Finances Ali Hassan Khalil avait transmis ce mardi un audit général de ces comptes à la cour Cour des Comptes. Il a également indiqué avoir pu constater d’importantes irrégularités au niveau de certaines dépenses.

À ce sujet, Alain Bifani indique que des subventions auraient été accordées sans contrôles et cela à la demande de certaines hautes autorités dont « des ordres de présidents ». Des transfers financiers auraient également été manipulés. Il a également noté qu’il ne revient pas à lui d’accuser quiconque mais aux institutions en charge du contrôle et de la surveillance , de la justice et des institutions parlementaires.

Alain Bifani a conclu sa conférence de presse en appelant le Président de la République, le Général Michel Aoun, le Premier Ministre Saad Hariri et le Président de la Chambre à, désormais, ouvrir « dans la transparence et l’objectivité » toutes les dossiers concernant les fraudes aux finances publiques .

Ces propos interviennent alors qu’a été formée ce mercredi 6 mars 2019, la Haute Cour de Justice en charge de juger les anciens et actuels ministres et Présidents.

La semaine dernière, certaines sources proches du Courant du Futur auquel appartient l’ancien premier ministre Fouad Saniora avaient estimé que la nomination des membres de cette cour de justice visait à nuire à ce dernier.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.