Au 64ème jour des manifestations et alors que le Premier Ministre sortant Saad Hariri a annoncé hier le retrait de sa candidature, un candidat émerge aujourd’hui pour lui succéder, Hassan Diab, ancien ministre de l’éducation. Il aurait ainsi le soutien du Courant Patriotique Libre (CPL), du Hezbollah, du mouvement Amal.

Pour l’heure, les consultations parlementaires obligatoires devraient être maintenues par la Présidence de la République, après que le Premier Ministre sortant.

Hassan Diab a été ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de juin 2011 à février 2014 au sein du gouvernement de Najib Mikati dont il est considéré comme étant un proche.

Ingénieur agréé au Engineering Council, Royaume-Uni, agréé au National Professional Engineers Register, Australie, Hassan Diab est également professeur de génie informatique à la Faculté de génie et d’architecture de Maroun Semaan de l’American University of Beirut (AUB). Sa spécialisation en informatique inclus la cryptographie sur des systèmes informatiques hautes performances, l’informatique reconfigurable, les systèmes embarqués, la modélisation et la simulation de systèmes de traitement parallèle, ainsi que la simulation de systèmes utilisant le contrôle de logique floue, et plus récemment, l’enseignement supérieur dans la région MENA.

Il a été doyen fondateur du Collège d’ingénierie et président fondateur en 2004-2006 de l’Université Dhofar. En octobre 2006, il a été nommé vice-président des programmes extérieurs régionaux (REP) à l’AUB.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.