Le site LibanVision a indiqué dans son éditorial que l’Office du Tourisme du Liban à Paris, véritable institution depuis son ouverture dans les années 1960 est menacée de fermeture.

Il s’agirait des premières conséquences pratiques pour les institutions libanaises menacées par un shutdown financier en raison de l’absence de la constitution d’un gouvernement depuis les élections législatives de mai 2018.

Situé 124 Rue du Faubourg Saint-Honoré, à Paris, et dirigé depuis les années 2 000 par Serge Akl, l’Office du Tourisme du Liban a pourtant porté haut les couleurs du Cèdre, rendant à ce pays une dynamique dans ce secteur d’activité via une présence libanaise à divers évènements culturels en France, notamment des festivals de film dont celui de Cannes, l’organisation de signatures ou encore celui du déplacement de professionnels du tourisme ou de journalistes étrangers dans le but de faire découvrir le Liban.
Un travail de fond visant à développer l’industrie touristique avec malheureusement déjà, le peu de moyen par rapport à nos concurrents – qu’on ne nommera pas mais dont les publicités figuraient en grand notamment dans le métro parisien, preuve des grands moyens moyens qu’ils n’hésitaient pas, eux, à mettre en œuvre – les plus directs.

La tâche de cet organisme était rendue encore plus ardue par la guerre civile, par les crises sécuritaires, les crises politiques, les crises ordures dans nos rues. Mais pour autant, jamais depuis toutes ces années noires, l’Office du Tourisme du Liban à Paris n’a été menacé de fermeture pour raison financière et avait poursuivi son œuvre, bon temps mauvais temps.

Certaines rumeurs indiquent que depuis plusieurs mois, les salaires des personnes employées au sein de l’Office du Tourisme n’étaient déjà plus honorés. Plus grave encore, des huissiers auraient débarqué au sein même de l’Office du Tourisme en raison de loyers impayés.

En cause, le retard pris par le Ministère du Tourisme, autorité de tutelle de cette institution, dans le règlement des arriérés en raison des difficultés à mettre en place un nouveau gouvernement. Le Ministre des Finances Ali Hassan Khalil a d’ailleurs indiqué que le fonctionnement de plusieurs ministères est désormais menacé d’ici la fin de mois pour cette même raison.

Espérons donc pour le bien du Liban et des nombreuses personnes employées localement et sur le plan international, que cette crise politique ayant désormais des incidences sur nos vies bien quotidiennes ait été résolue.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.