3 minutes à lire

Des chasseurs bombardiers russes de type Su-34 auraient intercepté des avions israéliens de type F16 dans le ciel libanais, annonce le site israélien The Times of Israel, qui se fonde sur des sources sécuritaires libanaises. 

Cet incident se serait déroulé au Nord Liban, dans le ciel de Tripoli, note l’article et ce, en dépit d’une ligne de communication entre la Russie et l’Etat Hébreu qui existe depuis septembre 2015. La publication est accompagnée d’une vidéo prise au Liban, montrant des aéronefs russes, stationnés à la base syrienne de Hmeimim d’où ils seraient partis à l’occasion d’un exercice annulé en raison des conditions météorologiques.

Cette annonce intervient alors que l’Armée de l’Air israélienne avait diffusé la semaine dernière des photographies de son dernier né, le chasseur F35 rebaptisé Adir au dessus de Beyrouth. 

Lire également: Israël fait voler des F35 au dessus du Liban

L’état hébreu viole quasi-quotidiennement l’espace aérien libanais, notamment pour lancer des attaques contre des installations militaires syriennes où seraient stationnées des troupes iraniennes et du Hezbollah et cela en violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU garantissant la souveraineté du Liban. Ainsi depuis 
La Russie par ailleurs n’est également pas autorisée par le gouvernement libanais. 

Tel Aviv accuse en effet, la Syrie et l’Iran de transférer du matériel militaire à la branche militaire du mouvement chiite et d’utiliser le territoire syrien pour lancer des attaques contre elle. Israël, selon certaines sources, informe la Russie à l’avance de ses opérations militaires pour éviter des dégâts collatéraux contre les troupes russes. Cependant, cette coopération montre actuellement des limites, l’état hébreu n’aurait pas procédé aux avertissements d’usage lors des derniers bombardements d’installations militaires notamment dans la région de Homs où sont présentes des troupes russes. 
Pour rappel, l’Armée Israélienne avait perdu le 10 février 2018, un avion de combat de type F16 qui constitue l’ossature de sa force aérienne actuelle. Ce dernier avait été abattu par les défenses antiaériennes syriennes alors qu’il menait une opération de bombardement dans la région de Damas et contre la base T4 située à proximité de la ville de Palmyre où sont stationnées des forces iraniennes.

Lire également: Israël/Iran/Syrie: Bombardements dans la région de Damas

La tension entre Moscou et Tel Aviv semble monter, alors que le Premier Ministre Israélien a estimé que la Russie ne peut imposer de limites aux actions militaires israéliennes contre la Syrie. Répondant aux mises en garde des Etats-Unis concernant l’établissement d’une zone de sécurité au Sud de la Syrie à proximité immédiate de la ligne de démarcation du Golan, Ministre des Affaires Etrangères Sergey Lavrov a estimé que seules les troupes syriennes  et celles qui ont l’assentiment de Damas peuvent être présentes sur tout le territoire. 

Lire également: Passe d’arme verbale entre Israël et la Russie sur les S300 livrés à la Syrie

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.