La ville de Khiam vue depuis Marjayoun. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com
La ville de Khiam vue depuis Marjayoun. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com

Un ancien responsable de l’ALS – armée du Liban sud, milice pro israélienne du temps de l’occupation par Israël de ce territoire -, a été arrêté par les autorités libanaises.

Du nom d’Amer el Fakhoury, ce dernier aurait été un des responsables de la fameuse prison de Khiam au Sud du Liban, où ont été commis de nombreuses actes de torture.

Selon un communiqué publié par la Sureté Générale, ce dernier aurait avoué travailler pour Israël. Il serait ainsi détenteur d’une carte d’identité israélienne et d’un passeport israélien avec lequel il aurait fui du Sud Liban en 1998.

Amer el Fakhoury aurait déjà été condamné à 15 ans de prison par contumace, pour collaboration avec Israël et aurait été depuis aperçu aux USA notamment où il aurait rencontré plusieurs personnalités politiques libanaises sans être inquiété.

Les autorités israéliennes avaient ainsi transformé en une prison clandestine et un centre de torture en 1984, une ancienne caserne de l’Armée Libanaise. Officiellement, cette prison était sous le commandement des officiers de l’Armée du Liban Sud. L’état hébreu a rejeté toute implication dans le fonctionnement de cette prison en dépit des témoignages d’anciens détenus qui ont pu apercevoir des officiers ou fonctionnaires israéliens dans la prison.

Lors du retrait israélien du Sud Liban en 2000 et suite à l’effondrement de l’ALS, alors que la plupart des anciens geôliers n’ont pas subi d’actes de représailles, ayant été pardonnés après s’être volontairement rendus à la mosquée de Khiam sur l’appel des autorités chiites, une minorité, parmi les personnes les plus impliquées ont préféré se réfugier en Israël.

Cependant, Amer el Fakhoury se serait retiré en Israël dès 1998, 2 ans avant qu’intervienne ce retrait.

L’arrivée de ce dernier au Liban – il y a quelques jours sans qu’on ne connaisse exactement la date – sans être mis en prison avait provoqué une vive polémique et des manifestations devant le Ministère de la Justice libanaise, suite à laquelle, le tribunal militaire a ordonné son arrestation. Certains ex-détenus l’ont accusé d’avoir donné des ordres directs pour qu’ils soient torturés. Des proches de personnes étant décédées dans cette fameuse prison de Khiam, l’accusent d’être responsable de ces morts.

De source médiatique, on indique que les services de sécurité de l’Aéroport lui auraient laissé le libre passage suite au retrait des charges pesant contre lui.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.