Plusieurs banques libanaises feraient actuellement l’objet de plaintes aux Etats-Unis. Elles seraient accusées de fraude de type Ponzi par 2 ressortissants libanais.

Les personnes qui auraient portés plainte devant une cour de justice de l’état de New York seraient Joseph Daou et son épouse Karen. Elle viserait notamment la Banque Mawarid, la BLC Bank, le Crédit Libanais et la Banque centrale elle-même, la banque du Liban qui serait décrite comme étant l’architecte du schéma Ponzi. Les auteurs de la plainte accusent les banques d’avoir refusé de transférer les dépôts aux USA et ouvre également la voie à d’autres class action.

La plainte déposée (en anglais)

DAOU_et_al_v_BLC_BANK_SAL_et_al__nysdce-20-04438__0001.0

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. En mettant des taux d’intérêts d’épargne de 6 à 10% voir des fois à 14%, comment peut on imaginer que le système n’est pas un système de Ponzi vu le niveau de production quasi inextistant du Liban. Les personnes qui ont mis leur argent en grosse quantité depuis plus de 10 ans ont profité du système puis retiré leurs fonds en laissant de côté les petits épargnants qui sont pris en otage.

    Les banques sont responsables, l’état également, ainsi que les clients ayant profité de taux délirants au détriment de gens qui ont mis leurs petites épargnes et comptes courants pour vivre.

    C’est honteux et inhumain.

Les commentaires sont fermés