Une Photographie de la drogue saisie, 26/02/2019. Békaa. Source: ANI
Une Photographie de la drogue saisie, 26/02/2019. Békaa. Source: ANI

L’Agence Nationale d’Information (ANI) a annoncé la saisie d’une importante quantité de drogue par les services de renseignement de l’Armée Libanaise dans une ferme de la Békaa.

Selon le communiqué, le raid d’une unité des services de renseignements de l’Armée, soutenu par des militaires ont perquisitionné une fermes appartenant à Nuh Zoaiter et à son frère Zuhair dans la localité de Reeha, Merah al Meer.

Une importante quantité de hachich, équivalente à 20 camions a été confisquée.

Le communiqué indique également que les 2 frères seraient déjà demandés par la justice libanaise.

L’enquête sur la découverte de cette drogue a été confiée aux services judiciaires compétents.

Pour rappel, le Liban envisage de légaliser une partie de la culture du hachich à destination médicale. Ce projet, qui a été soutenu par le président de la Chambre, Nabih Berri, fait également l’objet d’une recommendation du cabinet de conseil en Stratégie McKinsey.

Il serait attendu que cette légalisation puisse mécaniquement augmenter de 4 milliards de dollars le PIB du Liban. Cependant, les personnes participant à ce programme qui devrait être suivi par la Régie des Tabacs et Tombacs ne devraient pas faire l’objet de poursuites judiciaires, excluant une grande partie des exploitants – illégaux – actuels.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.