Ce dimanche, se déroule le Deuxième round des élections municipales au Mont-Liban cette fois-ci. Après un scrutin marqué par l’émergence d’un courant citoyen dimanche dernier à Beyrouth symbolisé par Beirut Madinati, le scrutin actuel sera emprunt d’enjeux plus locaux et cela sous une forte présence sécuritaire.

Parmi les 345 municipalités concernées, 45 d’entre elles ne seront pas concernées par le processus électorales, puisque faisant l’objet d’un consensus. Plus de 800 000 électeurs sont appelés à voter dans les caza d’Aley, de Jbeil, de Metn, du Chouf et du Kesrouan. A 10h, le Ministère de l’Intérieur annonce que le taux de vote a atteint plus de 10%.

A Jounieh, les partis contre les figures locales

A Jounieh, à 40 km de la capitale libanaise, une bataille électorale féroce se déroule entre la liste présidée par Juan Hobeiche et soutenue par les principaux partis chrétiens, CPL, Kataëb et PNL contre la liste dirigée par Fouad Bouwari et soutenue elle par des figures locales dont les anciens députés Farid Khazen et Mansour Bone.

Incidents mineurs dans le Chouf

Une grenade a été découverte à proximité d’un bureau électoral de la localité de Chehime dans le Chouf. On ignore pour le moment les motivations de cet acte, alors que les Forces de Sécurité ont annoncé avoir ouvert une enquête à ce sujet.

Les élections municipales se poursuivront le 22 mai au Sud Liban et dans le caza de Nabatieh et se clôtureront le 29 mai par le Nord Liban et la région du Akkar.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.