george-orwell-bbc

 » La guerre est un moyen de briser en morceaux des matériaux qui pourraient être utilisés à rendre les masses trop à l’aise et trop intelligentes »

George Orwell

La terreur de l’EI frappe au Moyen Orient, en Europe, au Pakistan et ailleurs. Sa trajectoire démarque des territoires ainsi que les convenances des interventions internationales . L’habitude prise de laisser pourrir des conflits ou de les arrêter par la force militaire va de pair avec l’agenda des morts criminelles qui foudroient le quotidien des gens.

Bien au-delà des réactions contextuelles dues aux conséquences dramatiques d’une guerre voulue par l’administration Bush en Irak, le désengagement mis en place par le président Obama place le terrorisme « arabe » au centre des vieux conflits au Moyen Orient. Il s’initie à la pragmatique interventionniste russe qui laisse les cycles de la diplomatie pour la paix aux calendes grecques. Les commanditaires du programme terroriste dans le monde varient sur des plates formes hautements structurées et historiques, mais vieillissantes de notre « civilisation ». Elle révèle de plus en plus son extrême précarité économique et une crise mondiale de confiance.

Les avancées du monde virtuel accélère toutes les attentes et les réponses instantanées. Elles progressent à grande vitesse à partir des données abstraites ou imagées de la facilité, du contour des complexités, de l’évitement de la tolérance face aux frustrations et du défoulement ciblé. Les fondements historiques religieux et culturels confirment les impacts mnémoniques des traditions. Elles sont minées au présent par la cohabitation à distance et par les tensions interprétatives propres à chaque religion. La laïcité cherche à sauver, malgré l’échec des réhabilitations, la validité des liens de citoyenneté. Néanmoins elle n’agrée à remplacer la reconnaissance tacite par la connaissance et l’expérimentation des cultures religieuses vivantes et interactives. Sans celà, tout apport revendicateur d’unité demeure un souhait sans le vécu d’une tolérance effective.

Les commanditaires de L’EI sont des maîtres à penser. Eux prolifient dans une civilisation qui leurre ses valeurs fondamentales. Le provisoire prévaut au delà d’une marche indispensable vers le coeur des normes essentielles à chacun . Elles sont bousculées par des individus inquiets et déboussolés, souvent épris d’une dépendance illusoire à la garantie sécuritaire. Le sionisme international maintient inexorablement le désordre mondial qui lui convient et rétablit l’homogénéité de son pouvoir par la confusion. Ses premiers ennemis demeurent les forces humaines conciliatrices au service du discernement et de la tolérance. Voilà pour rappel un des dits « faux » protocoles:
 » Le Quatrième protocole: Destruction de la foi en Dieu,.. »1

1Issu des Protocoles des Sages de Sion.

Joe Acoury.