Le Calife autoproclamé de Daesh, alias l’Etat Islamique, serait mort dans des frappes aériennes américaines sur Raqqa en Syrie, confirment certains médias russes, citant des agences de presse ayant des liens avec l’organisation terroriste.

Il aurait été blessé dans une attaque visant cette localité ce jeudi et serait décédé des suites de ses blessures, précisent ces agences. Plusieurs autres dirigeants de Daesh auraient été blessés dans ce raid aérien.

Cette information intervient alors que Daesh a revendiqué plusieurs attaques d’une part aux USA, avec la fusillade ayant visé une boite de nuit à Orlando, attaque qui aurait fait plus de 50 morts et en France où un couple, dont le mari était commandant de police, est décédé suite d’une attaque au couteau.

Arrêté en 2004 en Irak, Abu Bakr al-Baghdadi passera 10 mois dans les geôles sous contrôle des forces américaines. Il profitera de cet emprisonnement pour renforcer des partisans et sera libéré le 6 décembre 2004 pour rejoindre Al Qaida-Irak dirigée alors par Abou Moussab Zarkaoui. Nommé Emir de Rajah, il présidera des tribunaux islamiques et rejoindra le Conseil Consultatif des Moudjahidines en Iran dès 2006.

Ce dernier le désignera comme le dirigeant de l’organisation terroriste suite au décès de son prédécesseur dans une opération irako-américaine.

Tout en poursuivant les opérations de Daesh en Irak, Abu Bakr al-Baghdadi donnera l’ordre d’étendre les activités à la Syrie alors en proie à la guerre civile. Il rebaptisera alors Al Qaida Irak en Etat Islamique en Irak et au Levant, provoquant ainsi une scission avec le dirigeant d’Al Qaida Ayman Al Zawahiri. Devant la montée des tensions avec Al Nosra, la branche d’Al Qaida en Syrie, il projettera au final la création d’un état islamique à cheval entre la Syrie, l’Irak et le Liban.

Il finira par proclamer l’Etat Islamique le 29 juin 2014 suite à la prise de Mossoul ou il apparaitra publiquement une première fois le 3 juillet 2014.