2 minutes à lire

Cette annonce a été effectuée avant l’explosion du Port de Beyrouth, le 4 août 2020

La Banque Byblos a indiqué avoir approvisionné des pertes à hauteur de 122 millions de dollars au titre de son exercice en 2019. Il s’agit notamment de pertes liées à la déclaration d’un état de défaut du Liban sur les Eurobonds et de ses placements en certificat de dépôt auprès de la Banque du Liban. À ces 2, se rajoutent également des pertes liées à des prêts défaillants.

Il s’agit d’une première pour la Banque depuis sa création il y a 60 ans.

Selon le communiqué de la banque libanaise, “les facteurs (mis en cause suite à ces pertes) incluent un niveau substantiel de déficit budgétaire cumulé de la part du gouvernement, un niveau insoutenable de dette publique, une augmentation du coût de la vie et des manifestations à l’échelle nationale qui ont commencé en octobre 2019. Ces facteurs, associés à la précipitation des clients pour retirer leurs dépôts et leurs liquidités, ont mis à rude épreuve les niveaux de liquidité des banques et les ont obligées à imposer des mesures de contrôle des fonds propres pour éviter une crise de liquidité“.

La dégradation des notes du Liban par les agences de notation ont également amené à une chute des obligations libanaises internationales, poussant les autorités de tutelle (la banque centrale) à demander aux banques d’allouer d’importantes provisions face à de possibles pertes financières.

Pour rappel, les autorités libanaises ont annoncé un état de défaut de paiement sur des obligations internationales arrivant à maturité début mars puis sur la totalité des émissions d’eurobonds. Les banques libanaises sont exposées à hauteur de plus de 20 milliards sur ce type de produits.

Dès le mois de novembre 2019, l’Association des Banques du Liban avait unilatéralement instauré un contrôle des capitaux en raison d’une crise aiguë de liquidité dès l’été, faisant apparaitre les signes d’une récession économique pourtant présente depuis 2018.

Les actifs totaux de la Byblos Bank sont également en chute libre de 12% en 2019, s’établissant désormais à seulement 21 milliards 918 millions de dollars. Les dépôts de la clientèle baissent également de 5.9% pour s’établir à 17.376 milliards de dollars tout comme les prêts à la clientèle de 18% pour ne s’établir plus qu’à 4.470 milliards de dollars.

Le capital propre de l’établissement est également en baisse de 13% et ne s’établie plus qu’à hauteur de 1.950 milliards de dollars. La Banque Byblos indique que déjà au cours des années précédentes, avoir approvisionné certaines sommes en raison de la situation économiques, sommes qui sont inutilisées jusqu’à présent.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français