Liban/ concert de Mashrou’ Leila annulé: un indicateur alarmant de l’état de la liberté d’expression.

157

Réagissant à une déclaration dans laquelle les organisateurs du Festival international de Byblos annonçaient avoir été contraints d’annuler un concert du groupe Mashrou’ Leila, prévu pour le 9 août, afin « d’éviter un bain de sang et de maintenir la sécurité et la stabilité », à la suite d’une campagne haineuse visant le groupe, la directrice de la recherche sur le Moyen-Orient à Amnesty International, Lynn Maalouf, a déclaré :

« Cette décision porte un coup dévastateur à la liberté d’expression dans le pays, et expose au grand jour l’abdication des autorités libanaises face à leur responsabilité de veiller à ce que le groupe soit protégé dans le contexte d’une campagne haineuse grandissante.

« Il s’agit de la conséquence directe de l’incapacité du gouvernement à adopter une position forte contre la haine et la discrimination et à mettre en place les mesures nécessaires afin que le concert puisse avoir lieu.

« Mashrou’ Leila a joué les mêmes chansons au même endroit il y a trois ans seulement. Le fait que le groupe ne puisse désormais plus jouer en raison d’appels à la haine et à la violence est un indicateur alarmant de la dégradation de la situation en matière de liberté d’expression dans le pays. »

Le groupe Mashrou’ Leila est connu pour ses chansons abordant des sujets de société dans le monde arabe et est un fervent défenseur du droit à la liberté d’expression.

Source Amnesty International

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.