Depuis un moment, même les scandales les plus flagrants ne te font plus rigoler. Tu te racontes des blagues pour changer d’air mais, comme tu connais déjà la fin, ça ne vole pas haut non plus.

Pourtant, en passant par Baabda avec tes sabots, tu réalises que ton voisin aouniste vit le rêve: le Général est enfin sacré Président, comme il l’a toujours mérité; Les frontières entre députation et ministralisation ayant été abolies (pauvre Montesquieu) et les ministres ayant présigné leur démission, le chef du CPL est à la fois député et huit ministres. Qu’est-ce que tu pourrais espérer de plus?

En face, chez les voisins de Koraytem, c’est la fête aussi, parce que, malgré toutes Ies bavures et les mésaventures du fils Hariri, comme le tango entre le 8 et le 14, la démission sur Facebook-Live en direct du royaume d’Arabie, le coming out pro-Général, il a été courronné premier ministre et sauvé l’honneur sunnite.

Rêve aussi dans la banlieue sud. Après les deux négations qui ont fait une nation en 43 et l’affirmation qui nous a coûté la guerre de 75-90, nous voilà à l’ère des « deux négations et une affirmation »: oui à l’axe russo-iranien, oui à la stratégie de défonce!

Bref, comme le dit l’autre: tout le monde est content à part l’opposition. Mais, comme celle-ci, selon les propos d’un représentant de la nation, tiendrait dans une VolksWagen coccinelle, elle ne fait pas vraiment le poids devant la volonté populaire du plus fort…

Donc, si ton monde est stone, celui du zaïmiste sent l’eau de rose, et la crise économique sera évitée grâce aux talents des aounistes, hariristes, berristes, geageaistes, ou hezbollahistes (tu choisis selon tes convictions – d’ailleurs, ils sont tous dans le même camp et les noms sont interchangeables). En tous cas, la guerre contre la corruption a été déclarée par toutes les parties au pouvoir, le seul problème c’est que à part Siniora et le trou des 11 milliards, il n’y a plus personne en dehors du gouvernement à combattre. Evidemment, le type, corrompu ou pas, a probablement moins de 100 millions de dollars en poche, contrairement à beaucoup de ses copains, sinon, il aurait été classé parmi les autres zaïms multi-millionnaires dans Forbes Magazine. De toute manière, la saison 2 de « Siniora and the City » s’est terminée aussi platoniquement que la première saison, et la guerre contre la corruption s’est achevée faute de combattus (à part bien sûr, un ou deux apprenti-corrompus qui sont très très très loin des milliards délapidés chaque année).

Alors, pourquoi tu t’en fais? Dans le dictionnaire économique de ton voisin qui vit le rêve libanais, cent milliards de dettes, un taux de chomage record, une augmentation des tarifs sur l’eau, l’électricité et l’essence, les banques qui doublent les frais et te pompent ton dernier dollar, un panier de consommation plus lourd que ton salaire, la TVA et plein de jolies taxes en prime, des milliers de fonctionnaires recrutés juste avant les élections, des ministres dont la seule compétence est l’incompétence, des projets « parfaits » votés en conseil des ministres mais qui ne sont jamais rendus publics, ce n’est pas encore la crise économique, et surtout pas de la corruption.

Oui, tu peux t’immoler comme Georges Zreik, le seul député qui sentira le feu ne sera pas libanais et, pire, même ceux qui brûlent aujourd’hui en vendant leurs biens, en bouclant leurs valises, en envoyant leurs enfants voir sous Big Ben ou la tour Eiffel s’ils y sont, en ramassant leur bouffe dans les poubelles, en allant supplier des bailleurs de fonds pour survivre jusqu’à la fin du mois, iront voter en 2022 pour leur même zaïm comme des syndromés stockholmiens.

Oui, au Liban, il y a pire que la peste, il y a le pestifié. Et si, dans certaines écoles communistes, on a du écrire sur les affiches que réfléchir donnait des migraines, au Liban, on a tout de suite compris qu’il fallait pas être intelligent, sans affiche…

Alors, mon ami, puisque tu y es, profite du rêve libanais, parce que, tant qu’il y aura des libanais, le pays n’est pas prêt de se réveiller…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.