2 minutes à lire

 » Pour les chrétiens, le ciel c’est Dieu et c’est aussi le Royaume des cieux où demeurent ceux qui sont sauvés. Pour le définir, il est plus facile de dire ce que le ciel n’est pas ! Le ciel n’est pas un temps parce qu’il est l’au-delà du temps ; ce n’est pas un lieu parce que qui dit lieu dit finitude. Comme Bossuet, on peut dire que le paradis, c’est un séjour : nous séjournons au ciel ensemble. »  Bernard Sesboüé, Théologien et prêtre catholique jésuite français
LaCroix, 2018.

Valentin a été fauché par un éclat d’obus durant la guerre civile de 1975 au Liban. Il a retrouvé la Joie au Ciel. Alors que les gens de mon pays  s’abstiennent de regarder d’abord leurs erreurs pour les corriger, beaucoup parmi nous sombrent dans la déception, la lassitude et la dépression. Face à des drames insolvables le quotidien empire. On se pose des questions depuis au moins un centenaire sur la responsabilité des autres alors que le malheur des gens persiste surtout à cause d’une culture de désistement générationel face aux faits accomplis des uns et des autres.

Les douleurs et les catastrophes persistent sur un échiquier de pions plaintifs et de rôles absents. Félix, soufflé par l’explosion terrible du 4 Août à Beyrouth va pouvoir enfin rejoindre les siens pour discuter librement au dessus des nuages de sujets longtemps interdits par ses arrières grands parents. Il leur dit : A quoi bon ces règles absurdes obligées qu’il a fallu suivre au nom de l’autorité ? Il était coutume de faire taire quiconque parmi nous se distinguait de vous par un autre avis ! On avait ainsi continué à subir sur terre comme tant de libanais des normes aberrantes mais indiscutables. Elles devenaient acceptables quand elles émanaient de vous, nos aînés ! 

Enfin, une vie de chien dit Pierre, que je vais désormais achever. Je ne vais plus me projeter sur des attentes inutiles ou craindre la possibilité d’une autre dévastation. Je ne veux plus être soumis à l’espoir insensé qui dépend d’un contexte humiliant. Celui qui reste façonné dans la tête des habitants de mon pays au gré de metteurs en scènes sans scrupules. Je ne crains désormais que la colère divine !! 

Valentin communique ces mots à Pierre dans un rêve: Écoute mon frère, je distingue d’ici, du pouvoir céleste notre point du Moyen Orient. Le pays de Dieu et des Cèdres reste visible grâce à de rares espaces propres. Ils indiquent des cœurs verts au service des hommes.Eux seuls peuvent sauver le Liban malgré les nuages noircis et la brume épaisse. Que la Volonté du Seigneur soit faite ! 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.