Coronavirus: Le syndicat des vétérinaires menace les personnes qui empoisonnent les animaux

729
Moins d'une minute de lecture

Après de nombreuses vidéos et photographies publiées sur les réseaux sociaux de chiens et de chats agonisant après la diffusion d’un reportage dans lequel une reporter de la chaine de télévision MTV Lebanon accusait les animaux domestiques de transmettre le coronavirus COVID-19, le syndicat des vétérinaires du Liban menace de représailles judiciaires, les personnes fautives.

Sur base de la loi 47 de 2017, concernant la maltraitance animale, le Syndicat vétérinaire avertit toute personne qui tue, empoisonne ou torture des animaux de compagnie ou des animaux sauvages. Il pourrait ainsi se porter partie civile dans ces affaires.

Il rappelle qu’il s’agit d’actes inhumains punis par la loi. Les personnes fautives risquent ainsi une peine de prison ou encore des sanctions financières.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français