Le Premier Ministre libanais Hassan Diab a rappelé à la population, les consignes de confinements. Il a également indiqué que l’Armée Libanaise devrait se déployer sur le terrain.

Cette décision n’est pas une première, d’autres pays arabes comme la Jordanie ayant décidé de mobiliser les forces armées. Ainsi, l’entrée de la capitale jordanienne est désormais filtrée et seuls les véhicules apportant de la nourriture ou encore les véhicules sanitaires sont autorités à entrer à Amman. Des mesures similaires pourraient être imposées au Liban.

Le discours du Premier Ministre

L’Etat ne peut à lui seul faire face à l’invasion de cette épidémie, la responsabilité est à la fois une responsabilité individuelle, une responsabilité collective et une responsabilité officielle. Le coronavirus a été identifié, il y a un mois au Liban. Le gouvernement avait déjà pris des mesures préventives pour endiguer la propagation de ce fléau.

Au cours d’un mois, les actions gouvernementales ont été rendues progressivement plus dures, en ligne avec l’évolution de la propagation de la maladie dans le monde et au Liban. Ces actions ont réussi à freiner la rapidité de la propagation au sein de notre société.

Il y a six jours, le gouvernement a annoncé la mobilisation générale, et a pris des mesures strictes à tous les niveaux, avec la fermeture de l’aéroport et des ports, des frontières terrestres, ainsi que celle de divers lieux de rassemblement.

Malheureusement, le respect des mesures interdisant les rassemblements n’ont été respectés, variant d’une région à une autre et un secteur et un autre.

Au cours des six derniers jours, le nombre des personnes infectées a augmenté mais il n’a fait que progresser depuis atteignant un seuil d’alerte augurant d’un danger imminent menaçant le Liban d’une épidémie.

En fait, le nombre de patients a sensiblement haussé au cours des deux derniers jours et en particulier hier lorsque le Ministère de la Santé a répertorié 67 cas avérés avec une augmentation de 29% en un jour.

Le non-respect par les citoyens des mesures adoptées par le gouvernement, avec des scènes reprises sur les réseaux sociaux, a démontré le manque de conscience par rapport au danger qui guette la population.

Cela nous incite à conforter dans leurs rôles de surveillance d’une application stricte des décisions du gouvernement.

À compter de ce soir minuit, le commandement de l’Armée, les Forces de Sécurité Intérieure, la Direction de la Sûreté Générale, celle de la Sécurité de l’Etat ainsi que toutes les municipalités et leurs fédérations feront respecter les règles de sécurité.

Les citoyens ont le devoir de rester confiner chez eux et de ne sortir qu’en cas d’extrême nécessité sous peine d’être passibles de poursuites devant les tribunaux.

Le ministère de l’Intérieur, le commandement de l’armée et tous les organismes de sécurité annonceront des plans opérationnels contraignants pour préserver la santé et la vie des Libanais.

Ces plans comprennent la conduite de patrouilles de sécurité et l’établissement de points de contrôle sur les routes secondaires, principales et internationales, afin d’assurer le respect des procédures.

Chers Libanais, le coronavirus attend aux portes des maisons.

Faire face à ce danger doit être à un niveau élevé de sensibilisation et de comportement qui protège nos familles et nos enfants.

Chers Libanais, je vous appelle aujourd’hui à un couvre-feu volontaire, parce que l’Etat seul ne peut plus faire face à cette épidémie.

La responsabilité ici est à la fois individuelle, collective et formelle.

Chers Libanais, nous sommes en grand danger, et nous savons que notre victoire sur ce fléau ne se fera que par la coopération entre l’État, la société et les citoyens.

Sur la base de ce qui précède, et après consultation avec Son Excellence le Président de la République, j’ai pris la décision suivante :

  • de charger les services militaires et de sécurité de préparer et mettre en œuvre des plans immédiats qui veilleraient à ne pas laisser les citoyens quitter leurs maisons, sauf en cas d’extrême nécessité, et à empêcher toutes sortes de rassemblements.
  • de contrôler strictement toute fabrication, importation, stockage, exportation et distribution de tous les matériaux, et équipements associés à la protection de la santé des personnes, à la prévention et au traitement liés du coronavirus.
  • d’identifier les besoins des établissements de santé, publics et privés, ainsi que les besoins des citoyens, des matériaux, et des équipements associés à la prévention et au traitement du coronavirus, et de contrôler leurs prix.

Si la joie de la fête des mères est absente, la fête consiste à protéger la famille et la santé des mères, des grands-parents, des parents et des enfants.

Chers Libanais, c’est une phase très difficile et très difficile, nous devons atténuer nos pertes.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Comments are closed.