Des incidents ont eu lieu à proximité de la représentation américaine au Liban lors d’une manifestation dénonçant la décision du Président Donald Trump de reconnaitre la ville de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade US.

Les Forces de Sécurité ont du faire usage de canon à eau et de gaz lacrymogènes quand les manifestants ont tenté de s’approcher de la représentation diplomatique de Awkar, au nord de la capitale Beyrouth. De le part, les manifestants accusent les forces de l’ordre d’avoir fait usage de ces moyens avant la situation ne dégénère.

Le PSNS a décidé du retrait de ses militants, rejetant toute attaque et tout acte de violence contre les forces de l’ordre et contre l’Armée Libanaise.

Cette manifestation s’est faite à l’appel, du PSNS, du Parti Communiste Libanais, des Frères musulmans et de diverses organisations palestiniennes, alors que le Hezbollah ne semble pas présent et a décidé d’organiser ce lundi une immense manifestation contre la décision américaine.

Des slogans hostiles aux USA, notamment « Amérique, Amérique, le plus grand Satan » peut être entendu sur place.

Pour rappel, le Président Américain a décidé, provoquant une vive inquiétude quant à la poursuite du processus de Paix Israélo-Arabe et Israélo-Palestinien par cette décision, dénoncée par de nombreux pays. Ainsi, les ministres des affaires étrangères de la Ligue Arabe se réunissent aujourd’hui pour discuter des mesures à prendre en rétorsion à cette acte. Le Ministre des AF Libanais, Gébran Bassil a appelé les Pays Arabes à prendre des mesures contre cette décision, mesures qui ont toutefois peu de chance d’être adoptées.