2 minutes à lire

Il y aura beaucoup à dire sur la conférence de presse du président Macron sur le Liban. D’abord Merci la France et Merci au chef de l’État. À un moment où les libanais se sentent délaissés par leurs propres responsables, l’engagement de M Macron à rester à leur côté, est à saluer. Mais au fond, voilà ce que la conférence de presse m’inspire:

1. Constat d’une très grande intelligence du président de la situation au Liban et des ambivalences meurtrières de ce théâtre politique complexe multidimensionnel (influences locales, régionales et internationales)

2. Mais à vouloir trop parler, on s’expose à des contradictions et on expose les fragilités de sa propre position !

3. Certes le président a nommé les choses, d’une manière crue, explicite et parfois véhémente et virulente, mais cette approche comporte en elle-même, les germes de ses propres limites.

4. En effet, on ne peut nommer les voleurs et continuer à les tolérer et de s’assoir avec eux sur une même table!

5. On ne peut nommer la terreur, et continuer à vouloir engager et réengager celle-ci dans un processus politique et démocratique qui n’est pas son logiciel !

6. On ne peut accuser toute la classe politique de trahison et tous les responsables libanais de passivité et d’irresponsabilité, et continuer à leur faire crédit, de nouveau, et leur donner une nouvelle légitimité !

7. On ne peut accuser toute la classe politique libanaise qui domine le terrain et le pouvoir, de prendre le Liban en « otage », de se servir et de manquer d’empathie envers son propre peuple, et, en même temps leur dire, on va prendre votre place, on va vous mettre de côté, et espérer leur coopération pour se faire de bon gré !

On ne peut demander à un preneur d’otage de se rendre, pour être guillotiné !La classe politique libanaise a clairement dit à Macron: « on ne va pas se rendre ! Venez nous chercher sur le terrain ! »

Donc, soit on a les moyens de notre politique, soit on ne l’a pas.On nous a toujours dit : on ne négocie pas avec les preneurs d’otage !

On fait tout pour libérer les otages !La France est une puissance qui peut plus, beaucoup plus, et encore plus. Il faut changer de méthode et d’approche ! (D’ailleurs une certaine presse fait état de changements dans l’équipe élyséenne qui gérait le dossier libanais !)

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Nos Lecteurs sont également les auteurs de ce site. Vous pouvez soumettre votre tribune libre, vos réactions ou analyses en rapport avec les évènements actuels, en envoyant un courriel à redaction@libnanews.com Une fois accepté par l’équipe Libnanews, votre texte sera publié dans la rubrique opinion ou dans les catégories appropriées. N’oubliez cependant pas les règles élémentaires de la courtoisie et veuillez respecter les règles et les usages de la Langue Française. Nous ne sommes toutefois pas responsables des opinions ou du contenu soumis par Nos Lecteurs.