Moins d'une minute de lecture

La France se mobilise pour les étudiants libanais.

Dans le prolongement du soutien apporté au réseau d’enseignement primaire et secondaire français et francophone du Liban, le Président de la République avait annoncé, lors de son déplacement à Beyrouth le 1er septembre 2020, la création d’un dispositif d’aide à l’installation et aux études des étudiants libanais nouvellement arrivés en France.

Afin de soutenir ces étudiants et contribuer au rapprochement des jeunesses française et libanaise, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a mis en place le programme Ma’akum (« Avec vous ») d’un montant de 3 millions d’euros. Mis en œuvre par Campus France, le programme s’adresse à près de 3000 étudiants libanais primo-arrivants inscrits dans des établissements publics d’enseignement supérieur. Ce dispositif s’ajoute au programme de bourses octroyées aux étudiants particulièrement méritants.

L’effort de la France dans le cadre du programme Ma’akum témoigne de son engagement pour aider le peuple libanais, notamment sa jeunesse, à faire face à la crise, et de sa volonté de favoriser la mobilité internationale et les échanges scientifiques entre la France et le Liban. L’aide humanitaire d’urgence déployée après l’explosion du 4 août 2020 à Beyrouth a été complétée et renforcée par un soutien financier de 50 millions d’euros au Liban dans les domaines de la santé, de l’emploi, du logement, de la culture et de l’éducation.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    C’est plus que fantastique… Mais est- ce que les libanais vont-ils aider eux-mêmes? Moi-même, je leur ai proposé un plan de développement d’envergure il y a plus de 25 ans mais j’ai rencontré des gens … dans les « prestigieuses » Universités du Liban… Sont-ils capables de m’écouter encore une fois?

Comments are closed.