Des employés des hôpitaux publics de la ville de Saïda et des environs se sont rassemblés devant le siège local de la Banque du Liban (BDL). Ils entendent ainsi protester contre le non-paiement des salaires et le coût des fournitures médicales de base

Ils en appellent ainsi au ministre sortant des Finances, Ali Hassan Khalil, à “débourser l’avance financière approuvée pour l’hôpital depuis août dernier, qui représente une somme évaluée un milliard et demi de livres libanaises”. 

Cette manifestations, indiquent-ils, sera quotidienne jusqu’à obtention de leurs revendications.

Par ailleurs ils notent que le service aux patients est en danger, citant notamment le cas du service de dialyse.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.