Les expatriés libanais votent aujourd'hui, ici au bureau de vote de Boulogne-Billancourt. Source Image: Ambassade du Liban en France - Facebook
Les expatriés libanais votent aujourd'hui, ici au bureau de vote de Boulogne-Billancourt. Source Image: Ambassade du Liban en France - Facebook

Les expatriés libanais s’étant préalablement enregistrés sur les listes électorales sont appelés ce dimanche 29 avril 2018 à participer au scrutin législatif. Ce scrutin concerne 33 pays dont la France, le Canada ou encore les États-Unis.

Ce scrutin se déroule sous les yeux attentifs de plusieurs organisations locales et internationales chargées de surveiller le bon déroulement.

Lire également:

#Election2018: Le guide du vote des ressortissants libanais de l’étranger

Évidemment, seuls pourront voter les électeurs s’étant inscrits sur les listes électorales auprès des autorités libanaises, procédure qui s’était achevée le 20 novembre 2017. Il est nécessaire de se présenter aux points de vote avec un papier d’identité, passeport et/ou carte d’identité toujours valide.

Comme durant la première phase du scrutin, afin de mieux surveiller le processus électoral, le Ministère des Affaires Étrangères a mis en place un réseau de WebCam en ligne qui pourra être visionné à partir du Ministère. Les médias locaux et internationaux sont également invités à participer à cette garantie du bon processus électoral.

Les premières élections depuis 2009

Sur le net: Le Liban vient voter aujourd’hui à Metz

Il s’agit des premières élections législatives depuis 9 ans et des premières pour lesquelles les expatriés libanais sont appelés à vote et ainsi désigner leurs députés dans leurs régions libanaises d’origine.

Ce scrutin vise à renouveler le Parlement Libanais, dont le mandat était arrivé à échéance en 2013 et qui, en raison officiellement de problèmes sécuritaire, avait été prolongé jusqu’à présent.

À l’issue du vote, les urnes seront acheminées au Liban pour être stockées dans les coffres de la Banque Centrale. Elles seront ensuite acheminées vers les régions d’origine des électeurs pour être ouvertes et leurs bulletins décomptés.

La loi électorale, considérée comme très complexe, a également modifié le mode de scrutin et a introduit une dose de proportionnelle. Les électeurs devront ainsi voter pour une seule liste électorale pour laquelle ils choisiront un candidat préférentiel. C’est par l’intermédiaire des réseaux sociaux, Facebook en tête que les différents consulats et ambassades – notamment les ambassades du Liban en France ou en Suisse – ont choisi d’informer leurs électeurs des modalités de vote avec la diffusion de clip vidéos.

Cette phase intervient après un premier scrutin qui a concerné les membres de la diaspora libanais de 6 pays arabes – Égypte, Sultanat d’Oman, Koweït, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis et Qatar. Ce scrutin s’est achevé avec un taux de participation de 60%
Le scrutin se poursuivra le 6 mai prochain et concernera les Libanais résidant au Liban. 5351 électeurs en France

Différents points de vote seront disposés pour les 5351 électeurs libanais résidents à Paris et dans sa région.
 
Le bureau de vote de Strasbourg en France. Source Image: Ambassade du Liban en France.
Le bureau de vote de Strasbourg en France. Source Image: Ambassade du Liban en France.

Pour les 3285 autres électeurs résidant dans les autres régions de France, la difficulté supplémentaire sera de se déplacer au point de vote. Ainsi, par exemple, la ville de Strasbourg accueillera les urnes pour 169 votants résidant dans une partie de l’Est de la France. Marseille est sa région attendront 419 électeurs.

Les États-Unis se veulent rassurants

Les autorités américaine ont rejeté toute accusation d’ingérence dans le scrutin législatif alors que certains sources faisaient part de l’inquiétude de certains expatriés libanais sur place qui désiraient voter en faveur du Hezbollah, considéré comme organisation terroriste par Washington.

Lire également: