Après l’ancien premier ministre Fouad Saniora, les anciens ministres Ahmed Fatfat et Youssef Fenianos, le vice-président de la Chambre, Elie Ferzli, les députés Sami Fatfat et Tarek Merhbi, c’est au tour d’un autre parlementaire, Emile Rahmé d’être à son tour victime du Politician Shaming actuellement en cours au Liban et d’être chassé de la branche de Lina’s Kaslik.

Killoun ya3né killoun … tous veut dire tous!

Le politician Shaming est une pratique visant à dénoncer des hommes politiques. Depuis la nuit du 17 au 18 octobre, des manifestations visent la classe politique accusée d’être corrompue et à l’origine de la crise économique qui ravage le pays des Cèdres.

Pour rappel, un groupe de manifestants ayant pour slogan “Outroud Fassed” (Chasse un corrompu) entreprennent depuis quelques jours une série d’actions visant à chasser les politiciens libanais qui se trouvent dans un endroit public, notamment dans les restaurants de la capitale libanaise et désormais également dans le Metn et le Kesrouan.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.