Le Secrétaire d'Etat Américain Mike Pompeo, avec le Ministre des AF Libanais Gébran Bassil au Palais Bustros. Crédit Photo: Dalati & Nohra
Le Secrétaire d'Etat Américain Mike Pompeo, avec le Ministre des AF Libanais Gébran Bassil au Palais Bustros. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le Secrétaire d’Etat Américain Mike Pompeo de passage au Liban s’en est vivement pris au Hezbollah lors d’une conférence conjointe avec le Ministre des AF Libanais Gébran Bassil, marquant un peu plus la divergence d’opinion entre le Liban et les USA.

Précédemment, le Président de la République, le Général Michel Aoun, et le Président de la Chambre, Nabih Berry, ont estimé considérer le Hezbollah comme un parti libanais présent tant au sein du Gouvernement que le Parlement.

Le Président de la Chambre avait indiqué que l’existence de la branche du Hezbollah, dénoncé comme étant un mouvement terroriste par les USA, était le résultat de l’occupation continue israélienne de territoires libanais.

Plus de précisions

Gébran Bassil appelle les entreprises américaines à participer aux appels d’offres pour l’exploitation des ressources pétrolières libanaises

Le Ministre des AF Libanais a indiqué que le Pays des Cèdres apprécie l’aide américaine aux institutions sécuritaires libanaises. Il en a profité pour rappeler que l’Armée Libanaise est la seule garante de la souveraineté du Pays des Cèdres.

Il a estimé que les différents entretiens tenus avec le Secrétaire d’Etat Américain aux Affaires Etrangères ont été constructives et positives.

Abordant la question des revendications israéliennes sur une partie du territoire libanais et sur une partie des zones maritimes exclusives libanaises, Gébran Bassil a indiqué rechercher à préserver la souveraineté du Liban. Il a par ailleurs appelé les entreprises américaines à prendre part aux prochains appels d’offres. Le Ministre a estimé qu’une alliance économique russo-américaine est possible au Liban.

Concernant le Hezbollah, Gébran Bassil a rappelé la position libanaise.

Nous avons confirmé que le Hezbollah est un parti libanais non terroriste qui jouit d’un grand soutien populaire et des députés élus. Nous ne voulons pas que cela affecte nos relations avec l’Amérique et que nous voulons travailler ensemble pour résoudre les problèmes. la stabilité et l’unité nationale du Liban sont dans l’intérêt libanais et américain pour la survie du Liban en tant que modèle

Gébran Bassil a conclu en rappelant le soutien du Liban à la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité et à la stabilité aux frontières Sud du Pays des Cèdres.

Une conférence de presse plus musclée de Mike Pompeo

Le Secrétaire d’Etat Américain s’en est, quant à lui, vivement pris au Hezbollah, accusé le mouvement chiite de mettre le Liban sur la ligne de front de l’Iran. Il a indiqué que les USA utiliseront tous les moyens « pacifiques » pour contrer l’influence du Hezbollah et de l’Iran.

Mike Pompeo a estimé à 700 millions de dollars, le budget alloué annuellement par l’Iran au Hezbollah. Il a estimé que les USA poursuivront la lutte financière contre le mouvement chiite.

Il a également accusé le Hezbollah de voler le Liban et ses ressources, accusant par ailleurs l’Iran de l’utiliser pour mettre le Liban sur sa ligne de front.

Il faudra du courage au Liban pour tenir tête à la «criminalité, à la terreur, et aux menaces» du Hezbollah
Mike Pompeo, Beyrouth, le 22 mars 2019

Selon Mike Pompeo, « le Hezbollah s’oppose aux rêves du peuple libanais et défie l’État »

Lire également