Dans une campagne menée par un collectif du nom de Al Kifah El Mohazzab, (la lutte courtoise), les Libanais sont tenus d’éteindre leurs téléphones portables de 6h du matin jusqu’à minuit, en réaction aux coûts onéreux des services de téléphonie mobile imposés par Touch et Alfa, les seuls opérateurs sur le marché libanais.

Dans les détails, ce nouveau mouvement de jeunes invite les Libanais à mettre leurs téléphones en mode avion, mais d’activer le wifi, de telle sorte à pouvoir être toujours connecté avec ses contacts, aspirant à ce qu’il y ait au moins un million d’utilisateurs à répondre à leur appel. Cette campagne vise à obliger les deux opérateurs, Touch qui est géré par Orascom (Egypte), et Alfa par Zain (Koweit), à baisser de moitié les tarifs des appels téléphoniques, et à augmenter la durée de validité de la ligne téléphonique d’au moins six mois au lieu d’un mois.

Le collectif affirme que les deux sources principales de corruption au Liban sont l’Energie et la Télécommunication, rappelant que la facture de téléphonie mobile au Liban est considérée comme étant la troisième facture la plus chère  parmi les pays arabes.

Al Kifah El Mohazzab se définit en tant que mouvement créé par un groupe de jeunes libanais unis par l’amour du pays et le désir de le réformer. Ils insistent sur leur page qu’ils n’appartiennent à aucun parti politique libanais, mais se disent déterminer à poursuivre une lutte dans les limites de la courtoisie, afin de continuer ce que les autres ont entrepris mais arrêté.