La mue de son Altesse, le peuple Libanais.

0
92

Ras le bol !  Ça suffit ! Y en a marre !

Désuète, vétuste, démodée, elle l’est notre classe politique. Une classe d’un autre âge et d’une autre époque. Cupide et narcissique ! Elle est complètement lointaine et même à des années-lumière des soucis des libanais, de leurs demandes et de leurs besoins.

Anachronique et archaïque, ce système politique libanais qui ne se borne qu’à satisfaire la cupidité de cette classe qui ne représente plus qu’elle-même et les quelques lèche-bottes, les serviles et les lâches qui sont à son service.

Une constatation simple et évidente : le peuple libanais ne ressemble en aucun point à ses dirigeants. Il y a même un contraste énorme.

Définir les libanais, ça revient à préciser que c’est un peuple noble, cultivé, avide de modernité et de stabilité. C’est surtout aussi un peuple ouvert au monde, novateur, travailleur, accueillant, souriant et serviable.

Définir leurs dirigeants, ça revient à compter les millions et les milliards qu’ils ont amassés depuis leur prise de pouvoir.

Un pouvoir qui se donne et qui se transmet en héritage nonobstant les capacités intellectuelles et mentales des héritiers à assumer la tâche.

Un pouvoir qui se renouvelle avec les mêmes têtes qui veulent détenir le record du plus long règne et détrônerRamsès II.

Une oligarchie ploutocratique où quelques riches se partagent en toute impunité toutes les richesses matérielles et immatérielles du pays et qui exercent le pouvoir au nom d’une démocratie consociationnelle supposée être représentative de tous les citoyens, au lieu d’être la source de leurs propres revenus.

Des génies de la triche quant à la multiplication de leurs richesses personnelles.

Médiocrité et inaptitude par excellence quant aux actes et décisions à faire et à prendre dans l’intérêt du pays.

Oui les libanais ont subi leurs dirigeants et cela a suffisamment duré.

Oui les libanais ont subi également une guerre atroce et grâce à leur volonté et à leur majesté, ils ont surmonté les hostilités et les atrocités et ce en un temps record.

Portant très haut et avec fierté l’espoir d’un futur meilleur, cet amour de peuple n’a jamais laissé flétrir dans son cœur cette extraordinaire lumière de liberté pour le guider sur son chemin épineux et passionnant.

Un pays à l’image de son peuple et inversement, un pays qui voulait être la lumière d’un Moyen Orient décrépit et sombrant sous le crépuscule éternel des despotes et des régimes totalitaires.

Admirable, cette adoration des libanais pour leur pays ! Cette adoration continuelle, même dans les heures les plus sombres d’une guerre qui leur a été imposée.

Renaître, c’est un savoir, les libanais en sont les spécialistes !

Se libérer, c’est un idéal, les libanais en sont les aspirants !

La mue vers une nation, c’est un principe qui dépasse toutes les religions, les libanais en sont les ferveurs croyants !

Il est temps que ce pays se métamorphose en nation.

Et comme l’a bien souligné Joseph de Maistre : « Toute nation a le gouvernement qu’elle mérite ».

La nation libanaise mérite mieux.

Pascale Stephan

Nov. 2019

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.